Le pass'sport bientôt étendu aux étudiants boursiers

Emmanuel Macron va étendre le pass'sport aux étudiants boursiers. (A. Réau/L'Équipe)

En déplacement à Clichy-sous-Bois mercredi après-midi, le président Emmanuel Macron va annoncer l'extension du pass'sport aux étudiants boursiers âgés de 18 à 25 ans, à partir de la rentrée prochaine.

Emmanuel Macron inaugure mercredi après-midi un dojo solidaire à Clichy-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, en compagnie de la ministre des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques Amélie Oudéa-Castéra ainsi que du président de la Fédération française de judo Stéphane Nomis. Dans la continuité du plan de financement de 5 000 équipements sportifs de proximité d'ici à 2024 et pour un montant de 250 M€, annoncé en octobre 2021 d'un déplacement à Tremblay-en-France, le chef de l'État se rend symboliquement dans un des 400 premiers lieux à en bénéficier.

Il s'agit d'un dojo solidaire situé au pied d'un immeuble d'un quartier sensible, plus particulièrement au sein d'un centre commercial, qui servira pour la pratique du judo, du breaking mais aussi pour de nombreuses activités sociales et solidaires. Son coût de 80 000 euros a été pris en charge à hauteur de 50 000 euros par l'Agence nationale du sport (ANS), qui gère le financement du plan Macron pour les équipements.

Le président profitera de ce déplacement pour annoncer l'extension du pass'sport, aide de 50 euros pour la prise de licences qui a bénéficié à 1 130 000 jeunes l'année dernière, aux étudiants boursiers âgés de 18 à 25 ans, soit 760 000 jeunes concernés. Ce dispositif s'appliquera dès la rentrée 2022 à destination de « ce public sur lequel le taux de pratique est relativement faible », fait-on savoir à l'Élysée où on précise qu'il se révèle, dans une première étape, « le plus pertinent pour agir sur ces sujets de pratique sportive et de santé étudiante ».

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles