Patinage artistique - ChF - Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron seront aux Championnats de France

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Gabriella Papadakis
    Danseuse sur glace française

S'ils ne pourront pas participer à la Finale du Grand Prix, initialement prévue à Osaka du 9 au 11 décembre et annulée jeudi, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron seront bien aux Championnats de France, du 16 au 18 décembre à Cergy. La nouvelle ne les a pas complètement pris par surprise. Depuis l'annonce par le Japon de la fermeture de ses frontières le 30 novembre aux ressortissants étrangers suite à l'apparition du variant omicron, un sérieux doute planait sur la tenue de la Finale du Grand Prix, prévue du 9 au 11 décembre à Osaka. Seuls Français qualifiés pour cette compétition, qui regroupe dans chaque catégorie les six meilleurs du début de saison, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron, qui s'entraînent à Montréal, devaient affronter au Japon leurs principaux rivaux pour l'or olympique, dont les Russes Victoria Sinitsina et Nikita Katsalapov, qui les avaient battus aux Championnats d'Europe 2020, leur dernière confrontation. Les Championnats de France puis d'Europe avant les JO La compétition ayant été annulée officiellement jeudi, les quadruples champions du monde de danse sur glace, en quête cette saison du seul titre qui leur manque, ont modifié leurs billets d'avion pour rejoindre la France depuis le Canada sans passer par le Japon. « Ils étaient très très prêts, très en forme, affirme leur entraîneur Romain Haguenauer. On avait fait de petits changements dans les programmes. On les testera aux Championnats de France. C'est dommage mais dans la planification de l'entraînement, ça ne change rien. » Pour voir les petits changements dans les programmes olympiques des quintuples champions d'Europe, il faudra donc se rendre aux Championnats de France, à Cergy, du 16 au 18 décembre. Papadakis-Cizeron retrouveront ensuite l'entraînement à Montréal en vue des Championnats d'Europe de Tallinn (12-15 janvier) où, cette fois, le duel avec les Russes devrait avoir lieu. Cette annulation de la Finale du Grand Prix, qui pourrait être reprogrammée en fin de saison, ne permettra pas aux Français, actuellement dixièmes au classement mondial du fait de leurs vingt mois sans compétition, de marquer de précieux points. « Mais même en gagnant la Finale du Grand Prix et les Championnats d'Europe, ils n'auraient pas pu remonter dans le dernier groupe (réservé aux cinq couples les mieux classés aux JO) », précise Haguenauer. Les vice-champions olympiques patineront leur programme court à Pékin dans l'avant-dernier groupe.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles