Patinage artistique - ChF (H) - Kevin Aymoz sacré pour la cinquième fois aux Championnats de France, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron pour la septième fois

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Grâce à un programme libre magnifique samedi à Cergy, Kevin Aymoz a obtenu 277,64 points et gagné son cinquième titre de champion de France. Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron sont pour la septième fois champions de France, avec 226,96 pts. Kevin Aymoz a remporté ce samedi à Cergy son cinquième titre de champion de France au terme de la « compétition la plus dure de (s) a carrière ». Troisième de la Finale du Grand Prix en 2019, Aymoz a vécu un début de saison difficile après un été pourri par une pubalgie et accusait plus de huit points de retard sur Adam Siao Him Fa à l'issue du programme court. Mais le Grenoblois, qui a retrouvé sa coach Silvia Fontana en Floride il y a deux mois après plus de dix-huit mois à distance à cause de la pandémie, a été exceptionnel lors du programme libre.

Tous les sauts (deux quadruples boucle-piquée dont un en combinaison avec un triple, deux triples axel notamment) ont été parfaitement réussis et le potentiel de ce programme libre élaboré avec le chorégraphe de hip hop Mehdi Kerkouche, masqué en début de saison par les erreurs, était cette fois évident. Avec 191,07 pts pour le programme libre et 277,64 pts au total, il devance un Adam Siao Him Fa qui a commis trop d'erreurs en début de programme (quadruple boucle-piquée retourné, chute sur le triple-axel) et obtenu 257,68 pts au total (162,37 pts dans le libre). Luc Economides (229,29 pts) monte sur son premier podium national et devance Romain Ponsart (228,05 pts), qui à 29 ans disputait probablement la dernière compétition de sa carrière. Kevin Aymoz, à propos de la sélection pour les prochains Jeux Olympiques « Titre ou pas titre, c'était pas grave, ce qui était très important c'était de revenir dans la course » « J'ai eu une saison extrêmement difficile, je suis vraiment fier de moi, a réagi Kevin Aymoz. Titre ou pas titre, c'était pas grave, ce qui était très important c'était de revenir dans la course. » La fédération française des sports de glace communiquera lundi la sélection pour les Jeux olympiques de Pékin (4-20 février), qui ne fait gère de doute, les deux places devant revenir à Aymoz et Siao Him Fa. Le suspense reste entier en revanche pour les Championnats d'Europe (Tallinn, 12-15 janvier), où la France ne dispose que d'une seule place dans la catégorie masculine. Papadakis-Cizeron plus titrés qu'Anissina-Peizerat et Delobel-Schoenfelder De suspense, il n'y en avait pas en danse sur glace. Ultra-favoris, les quadruples champions du monde Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont remporté samedi leur septième titre national (un de mieux que Marina Anissina-Gwendal Peizerat et Isabelle Delobel-Olivier Schoenfelder en leur temps), un an après avoir manqué l'édition 2020 à cause de la pandémie. Le couple, qui s'entraîne à Montréal, avait profité de l'annulation de la Finale du Grand Prix, qui aurait du se tenir la semaine dernière à Osaka, pour faire plusieurs changements dans le programme. Chose rare, Gabriella Papadakis a chuté sur un twizzle. Logiquement, leur score a été un peu moins énorme que prévu (132,48 pts, 226,96 pts au total). « Il y a eu une erreur de ma part mais le reste était quand même mieux que ce qu'on a fait jusqu'à maintenant », a réagi Gabriella Papadakis. Les vice-champions olympiques, en quête du seul titre qui leur manque à Pékin (4-20 février) devraient retrouver à Tallinn (Estonie) aux Championnats d'Europe leurs rivaux Victoria Sinitsina-Nikita Katsalapov. Evguenia Lopareva-Groffrey Brissaud se classent deuxièmes avec 195,92 pts et devraient accompagner Papadakis-Cizeron aux Championnats d'Europe. Loicia Demougeot-Théo Le Mercier sont troisièmes avec 176,30 pts. lire aussi Toute l'actualité du patinage artistique

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles