Patinage artistique - ChM - Rupture d'un tendon d'Achille pour Maé-Bérénice Meité

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

La Française Maé-Bérénice Meité, contrainte à l'abandon lors du programme court des Championnats du monde, mercredi à Stockholm, souffre d'une rupture d'un tendon d'Achille. Les images de sa chute et sa douleur ne laissaient guère de place au doute. Maé-Bérénice Meité, contrainte à l'abandon mercredi lors du programme court des Championnats du monde de Stockholm, suite à une chute sur un triple boucle-piquée, souffre d'une rupture d'un tendon d'Achille. La patineuse est rentrée en fin d'après-midi à son hôtel, le pied serré dans une botte après des examens à l'hôpital. « Nous ne savons pas encore s'il s'agit d'une rupture partielle ou totale du ligament, précise Annick Dumont, en charge du patinage artistique à la fédération française. Elle va très probablement être opérée, elle est rapatriée en France demain (jeudi). » C'est évidemment une mauvaise nouvelle pour la patineuse française de 26 ans, basée en Floride. Il reste une possibilité pour une patineuse française de participer aux Jeux olympiques : il faudra aller chercher au Nebelhorn Trophy, à Oberstdorf, du 22 au 25 septembre, l'un des six derniers quotas olympiques à distribuer dans la catégorie. La sélection pour ces Mondiaux avait été très serrée entre Maé-Bérénice Meité, la championne de France Léa Serna et la jeune Maia Mazzara. Une non-qualification d'une patineuse en individuel pour les Jeux olympiques aurait également des conséquences pour l'épreuve par équipes. La France pourrait participer si elle fait partie des dix meilleures nations, mais sans marquer de point dans la catégorie féminine. En revanche, suite au forfait de la Chine, la fédération française a appris aujourd'hui que l'équipe de France était qualifiée parmi les six meilleures équipes pour le World Team Trophy, compétition par équipes qui se déroulera du 15 au 18 avril à Osaka.