Patinage artistique - Internationaux de France - Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron se rapprochent de leur record aux Internationaux de France

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron sont très largement en tête à l'issue de la danse rythmique des Internationaux de France, avec 89,08 pts, leur meilleur score de la saison, proche de leur record du monde (90,03 pts en 2019). En quête de l'or olympique à Pékin (4-20 février 2021), Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron montent en puissance à chaque compétition. Après le Finlandia Trophy début octobre (85,58 pts) puis leur premier Grand Prix à Turin il y a deux semaines (87,45 pts), les quadruples champions du monde de danse sur glace ont obtenu vendredi leur meilleur score de la saison pour leur danse rythmique sur le thème du waacking. lire aussi Tous les résultats des Internationaux de France Avec 89,08 pts, les Français distancent très nettement les médaillés de bronze des derniers Championnats du monde, les Canadiens Piper Gilles et Paul Poirier (81,35 pts) et les Russes Alexandra Stepanova-Ivan Bukin (79,89 pts) et s'approchent de leur record du monde (90,03 pts en 2019). La semaine dernière, à Tokyo, leurs rivaux russes Victoria Sinitsina-Nikita Katsalapov avaient obtenu 86,33 pts. Gabriella Papadakis. « Ce Grand Prix, on le connaît très bien, c'est un peu comme un bonbon par rapport aux autres compétitions. « Augmenter notre score de deux points, c'était l'objectif, réagissait Gabriella Papadakis. Ce Grand Prix, on le connaît très bien, c'est un peu comme un bonbon par rapport aux autres compétitions. » Le soutien du public grenoblois a fait chaud au coeur des vice-champions olympiques, idéalement placés pour remporter la compétition samedi et se qualifier ainsi pour la finale du Grand Prix à Osaka (9-12 décembre). Les Français Evgenia Lopareva-Geoffrey Brissaud se classent cinquièmes avec 69,23. Loïcia Demougeot-Théo le Mercier, qui ont remplacé le duo Adelina Galyavieva-Louis Thauron, qui a annoncé sa séparation, ont obtenu 63,95.


Plus tôt dans la journée, les trois patineuses russes s'étaient placées sans surprise aux trois premières places de la compétition féminine. La championne du monde en titre Anna Shcherbakova (77,94 pts) a devancé la championne d'Europe 2020 Alena Kostornaïa (76,44 pts) et Ksenia Sinitsyna (69,89 pts). La contre-performance d'Aymoz Le vice-champion du monde japonais Yuma Kagiyama a dominé le programme court, passant la barre des 100 points (100,64 pts) devant Deniss Vasiljevs (89,76 pts) et Jason Brown (89,39 pts). Aucun Français ne patinera dans le dernier groupe : Adam Siao Him Fa s'est classé 7e (84,47 pts), Romain Ponsart 10e (66,38 pts) et Kevin Aymoz 12e (63,98 pts). Pour le 9e des derniers Mondiaux, cette nouvelle contre-performance n'a rien de rassurant. lire aussi Les résultats du programme court hommes Les Russes Aleksandra Boikova-Dmitrii Kozlovskii ont logiquement remporté le programme court de couple avec 77,17 pts, devant leurs compatriotes Iuliia Artemeva-Mikhail Nazarychev. De retour en France, Vanessa James, qui représente désormais le Canada avec Eric Radford, s'est classée troisième avec 71,84 pts. Les deux couples français engagés, se classent sixièmes (Camille et Pavel Kovalev, 55,25 pts) et huitièmes (Coline Keriven-Noël-Antoine Pierre, 51,93 pts). lire aussi Les résultats du programme court de couple

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles