La patineuse Ekaterina Alexandrovskaya meurt à l'âge de 20 ans

AFP
FranceTV sport

L'entraîneur de la jeune athlète, Andrei Khekalo, a déclaré à l'AFP que la jeune femme était tombée d'une fenêtre du sixième étage d'un immeuble dans le centre de Moscou. Les médias russes ont affirmé qu'elle avait laissé une note suggérant qu'il s'agissait peut-être d'un suicide.

En 2017, la jeune femme avait été sacrée championne du monde juniors avec l'Australien Harley Windsor, premier aborigène à disputer les Jeux olympiques d'hiver, en 2018 à Pyeongchang, où le couple avait pris la 18e place. Windsor s'est déclaré "dévasté et malade au plus profond de lui-même par le triste et soudain décès de Katia", dans un message publié sur Instagram. 

Les deux patineurs avaient mis fin à leur collaboration en février dernier en raison, selon Windsor, de "problèmes de santé" de sa partenaire. Selon l'entraîneur d'Ekaterina Alexandrovskaya, cette dernière avait été diagnostiquée épileptique en janvier et avait décidé d'abandonner sa carrière. Il a ajouté qu'avant même ce diagnostic, elle souffrait de dépression.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Ian Chesterman, le chef de l'équipe des Jeux olympiques australiens à Pyeongchang en 2018, a déclaré: "Katia ... était une personne dynamique et talentueuse et une athlète incroyable.

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi

À lire aussi