Patrick Milhet, entraîneur de Mont-de-Marsan, battu par Bayonne en finale de Pro D2 : « Sur le match, il n'y a rien à dire »

Patrick Milhet, le manager de Mont-de-Marsan. (E. Garnier/L'Équipe)

Le manager du Stade Montois, largement battu en finale de Pro D2 par Bayonne (20-49), avait un constat dur mais lucide sur la performance décevante de son équipe à Montpellier.

Patrick Milhet, manager de Mont-de-Marsan, battu par Bayonne (49-20) : « Sur le match, il n'y a rien à dire. On a subi les phases de collision. Je n'ai pas retrouvé l'équipe dans les phases défensives. Il y a une division d'écart. On n'a pas été à la hauteur. On les a regardés jouer. On a été pris dans tous les secteurs. Il a manqué de l'agressivité.

L'adversaire était meilleur. On a effectué beaucoup de turnovers dans notre équipe. Ils ont su nous prendre. J'ai du mal à comprendre, à analyser. J'ai de la peine pour ses joueurs. C'est un groupe qui a du caractère. J'ose espérer que ce n'était qu'un accident. J'espère qu'ils vont se remobiliser. Aujourd'hui (dimanche), la Guardia Civil est venue arrêter la Casa de Papel (sourire). »

William Wavrin, capitaine de Mont-de-Marsan

« Sur le match, il n'y a rien à dire. Je suis déçu pour le groupe parce qu'on a vécu une belle aventure, même si elle n'est pas terminée

Victor Laval, pilier droit de Mont-de-Marsan : « Je suis très triste, parce qu'on fait une saison fabuleuse. Tout au long de cette année, on n'a que des bons souvenirs. Maintenant, il faut tourner la page, positiver, et avancer. C'est cruel, on a été dépassés un peu par les événements. On a fait des fautes qu'on n'a pas faites de l'année.

On a été pas mal de fois chez eux, on doit marquer 2-3 fois. Il faut bosser sur ça pour dimanche prochain. On a un énorme caractère dans ce groupe, on se remet tous en question rapidement, c'est ce qui fait notre force, on ne se repose jamais sur nos acquis. Peu importe l'équipe que le staff aligne, on est tous concernés. »

lire aussi

Les tops-flops de Mont-de-Marsan - Bayonne : Rémy Baget électrique, Léo Coly éteint

William Wavrin, capitaine de Mont-de-Marsan : « La déception est forte mais on est tombés sur plus fort que nous aujourd'hui. Sur le match, il n'y a rien à dire. Je suis déçu pour le groupe parce qu'on a vécu une belle aventure, même si elle n'est pas terminée. Sur la deuxième mi-temps, on a des actions près de leur ligne mais on a complètement déjoué. Ils ont été bien plus réalistes que nous. Je ne pense pas que l'on a été pris par l'événement. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles