Patrick Montel – Jeux de Tokyo : le 10 000 mètres, mon amour

·1 min de lecture
Selemon Barega a remporté le 10 000 mètres.
Selemon Barega a remporté le 10 000 mètres.

Traditionnellement programmé le premier jour des compétitions d?athlétisme, le 10 000 m olympique bénéficie des faveurs de l?entame. La finale directe de la course la plus longue disputée sur la piste se nourrit de l?attente suscitée par l?entrée différée de l?athlétisme, considéré à juste titre comme la discipline reine des Jeux. On teste le goût du pain au quignon que l?on détache souvent dès la sortie du four. Aujourd?hui encore, je n?ai pas été déçu. L?Éthiopien Selemon Barega m?a régalé par sa science du terrain et par la manière dont il a porté l?estocade pour remporter le 10 000 m. N?empêche, présent aux JO depuis 1912 chez les hommes et 1988 seulement chez les femmes, le 10 000 m a tendance à être consommé comme un vieux croûton rassis.

À la mi-mars 2019, la Diamond League, l?autorité qui fédère les meetings les plus prestigieux de la planète, décide de supprimer l?épreuve de son programme. Vingt-cinq tours de piste, presque une demi-heure d?efforts sur la piste, sont un brouet jugé trop indigeste pour les diffuseurs. La décision est pourtant contestable. Une réunion d?athlétisme à la télévision aujourd?hui déborde largement le cadre strict de la compétition. Introduction, présentation des forces en présence et débriefing des épreuves, interviews en zone mixte des athlètes. En moyenne, sur trois quarts d?heure de retransmission, la compétition en elle-même n?occupe au mieux qu?une bonne moitié du temps d?antenne. Et, dans cette moitié, l?inégalité d [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles