Patrick Montel : « Vincent Delerm m’a fait chialer »

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Patrick Montel, consultant « Le Point » pour les JO.
Patrick Montel, consultant « Le Point » pour les JO.

Deuxième semaine des Jeux olympiques et déjà de nombreuses émotions. L?équipe de France est pour l?instant dans ses temps de passage de Rio et espère atteindre au minimum 40 médailles. Un bon moyen de se projeter vers 2024, quand la flamme et les anneaux olympiques se poseront sur Paris. De la pluie de médailles de l?escrime et du judo français aux émotions de la voile et du tir rapide, en passant par les déceptions de Samir Aït Saïd (4e en gymnastique), les JO 2020 de Tokyo ont déjà livré leur lot de moments forts.

Notre consultant, Patrick Montel, fait un premier bilan de la compétition et se projette sur la suite de l?aventure des Bleus, notamment l?entrée en lice du grandissime favori du décathlon, et notre plus grande chance de médaille en athlétisme, Kevin Mayer. Le journaliste évoque pour nous la finale de Renaud Lavillenie à la perche. Le champion olympique 2012 est blessé à la cheville, mais son caractère et son obstination peuvent lui permettre d?accrocher un podium.

« Vive la fièvre »

Patrick Montel revient aussi sur ces Jeux particuliers : pour la première fois depuis près de quarante, il ne les vit pas comme commentateur sur le service public. Une absence de plus en plus regrettée sur les réseaux sociaux, où anonymes et célébrités affichent leur nostalgie. À l?image de Vincent Delerm. Sur Instagram, le chanteur a déploré le remplacement du journaliste. « Le plaisir de l?athlé, c?était beaucoup la voix de Patrick Montel, qui en faisait trop, ce qu [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles