Pau-Lacq-Orthez s'offre une quatrième Coupe de France en dominant Strasbourg

·3 min de lecture

Sevré de titre depuis 2007, Pau-Lacq-Orthez a mis fin à sa disette en dominant Strasbourg (95-86) en finale de la Coupe de France, samedi après-midi à l'AccorArena. Les Béarnais sont titrés pour la quatrième fois dans la compétition.

Le Sud-Ouest a régné en maître samedi après-midi sur le parquet de l'AccorArena. Deux heures après la victoire de Basket Landes sur Bourges, Pau-Lacq-Orthez a décroché à son tour la Coupe de France en dominant - plus nettement - Strasbourg en finale (95-86). Un an après le spectre de la descente puis la reprise par le fonds américain Counterpointe Sports Group, l'Elan Béarnais dépoussière sa salle à trophées.

4

Pau-Lacq-Orthez remporte sa quatrième Coupe de France, la première en 15 ans après 2002, 2003 et 2007. Le trophée avait été soulevé par Freddy Fauthoux, aujourd'hui entraîneur adjoint de l'Asvel.

Le PDG et propriétaire du club, Greg Heuss, avait fait le voyage depuis Seattle et il n'a pas été déçu. En première mi-temps, il a pu observer Vitalis Chikoko dominer tous les intérieurs strasbourgeois. Avec 15 points, 8 rebonds et 5 contres, le pivot zimbabwéen a même été élu MVP de la finale.

Mais la SIG n'a pas rompu dès la première mi-temps. Au contact, les Strasbourgeois sont revenus à hauteur grâce à Jordan Howard (18 points). Le meneur a inscrit quatre tirs primés dans le seul troisième quart-temps, dont deux consécutifs pour donner l'avantage aux Alsaciens (57-58, 26e). Mais Brandon Jefferson (17 points) l'a imité dans le même exercice après avoir fait perdre ses appuis à son défenseur pour redonner du souffle aux Béarnais (62-58, 27e).

Revanche attendue pour une place en play-offs de Betclic Élite

Au coude-à-coude avec la SIG à l'entrée du money-time, Pau-Lacq-Orthez s'est détaché grâce à son adresse derrière l'arc. Le capitaine Jérémy Leloup puis l'ailier Gregor Hrovat ont fait mouche (85-74, 37e) pendant qu'Hamady Ndiaye (2 contres) protégeait le cercle palois des drives alsaciens.

Les dernières secondes du temps réglementaires ont permis aux Béarnais de savourer ce titre en haranguant leur public avant la communion, quelques minutes plus tard, trophée en mains.

Place maintenant au Championnat pour Strasbourg (5e) et Pau-Lacq-Orthez (6e) qui doivent encore valider leur ticket en play-offs. Un objectif qui les verra de nouveau croiser le fer, le 14 mai prochain dans le Béarn.

lire aussi

Le tableau de la Coupe de France

Les cinq derniers vainqueurs

2022 : Pau-Lacq-Orthez
2021 : Asvel
2020 : non-attribué (Covid-19)
2019 : Asvel
2018 : Strasbourg

L'Asvel et Mondeville sacrés chez les jeunes

Avant les deux finales professionnelles, la Coupe de France des U18 féminines et U17 masculins était en jeu à l'AccorArena. Les jeunes joueuses de l'USO Mondeville ont remporté le premier trophée de la journée en faisant plier l'Asvel (93-88) avec 30 points et 6 passes de la meneuse Lou Bobst, élue MVP. Mais le club rhodanien a séché ses larmes en voyant ses espoirs masculins, très en vue en Euroligue, dominer Gravelines (100-77). François Wibaut (32 points) et Killian Malwaya (24 points, 13 rebonds) ont été très en vue.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles