Pau réalise l'exploit à La Rochelle, Montpellier renoue avec la victoire

Zach Mercer et Montpellier renouent avec la victoire. (S.Thomas/L'Equipe)

Pau a réalisé l'exploit de s'imposer sur la pelouse du champion d'Europe en titre, La Rochelle (21-38). Montpellier et Perpignan ont retrouvé le chemin de la victoire, respectivement face au Stade français (23-19) et Lyon (28-21).


La Rochelle - Pau : 21-38

C'est un des gros coups de cette 9e journée de championnat. Pau, 13e et avant dernier avant le coup d'envoi a battu La Rochelle, 3e avant la rencontre et champion d'Europe en titre (21-38), sur sa pelouse, qui plus est. Les Béarnais ont profité des approximations rochelaises en première mi-temps pour inscrire deux essais par Reilhac (18e), sur une incompréhension entre Rhule et Dulin, puis Gailleton (32e) suite à une interception de Jordan Joseph. En réaction, La Rochelle inscrivait aussi deux essais, par Paiva en force (28e) puis par Leyds en bout de ligne (35e) pour ramener les Maritimes à 14-17 à la pause.


lire aussi

Le film de La Rochelle-Pau

Revenus avec les mêmes intentions, les Palois ont puni les Rochelais à deux reprises d'entrée de deuxième mi-temps par l'inévitable Émilien Gailleton après un coup de pied rasant bien senti de Zack Henry (14-22, 43e), puis par Jordan Joseph deux minutes plus tard sur un ballon porté (14-29, 45e). La réaction des hommes de Ronan O'Gara par Mathias Haddad (21-29, 50e), n'allait pas suffire pour combler leur indiscipline et les points marqués au pied par Zack Henry, qui inscrivait trois pénalités dans les dix dernières minutes pour sécuriser la victoire des siens.


Montpellier - Stade Français : 23-19

Après quatre défaites de rang (Toulouse, Castres, Lyon et Racing 92), Montpellier s'est relancé face au Stade Français au GGL Stadium. Mais ce fut laborieux pour le champion, qui bien qu'ayant fait la course en tête après un essai de Bécognée (7-0, 7e), est resté jusqu'au bout sous la pression de Parisiens accrocheurs (10-6 à la pause). Un essai en coin de Rattez (20-6, 53e) a semblé donné de l'air au MHR mais les Parisiens ont répondu par le surpuissant Van Der Mescht (20-13, 61e).


lire aussi

Le film de Montpellier-Stade français

Le Stade Français a eu des opportunités pour éventuellement aller chercher un nul mais il a manqué de réalisme dans les vingt dernières minutes face à des locaux fébriles, notamment en touche (neuf ballons perdus !). Les Parisiens ont tout de même décroché un bonus défensif grâce à une pénalité de Segonds à la 80e+2 (23-19). Grâce à ce succès, Montpellier, onzième au coup d'envoi, prend un peu d'air tandis que le Stade Français garde provisoirement la deuxième place.


Brive - Racing 92 : 38-43

Toutes les défaites n'ont pas la même douleur. Hier, au stade Amédée Domenech, les supporters brivistes, plutôt maltraités depuis quelques journées, n'ont pas vu leurs favoris gagner, ni même leur situation s'arranger au classement, mais ils ont au moins retrouvé quelques couleurs dans une rencontre parfaitement dingue.


lire aussi

Le film de Brive-Racing 92

Menés 26-10 par le Racing 92 (52e) et à nouveau mis en difficulté en défense, les hommes d'Arnaud Méla ont finalement inscrit 5 essais au total, dont 4 dans les dernières vingt minutes, à des Franciliens qui peinent toujours autant à terminer correctement leur match. De quoi arracher un point de bonus défensif en guise de micro consolation, mais insuffisant pour échapper à la dernière place au classement. Les Ciel et Blanc, eux, s'offrent leur premier succès à l'extérieur de la saison.


Perpignan - Lyon (28-21)

L'atmosphère était insoutenable, ce samedi soir dans les travées d'Aimé-Giral, mais malgré une fin de match moins maîtrisé, les partenaires de Sadek Deghmache ont réussi à venir à bout des joueurs du LOU (28-21). La première victoire des Sang et Or face aux Lyonnais après dix ans d'échecs. Un succès construit en première mi-temps, grâce notamment à un Tristan Tedder dans tous les bons coups. Réduits à 14 après un plaquage jaune-orangé de Tom Ecochard (18e) sur Niniashvili, les Catalans ont paradoxalement accéléré le jeu pour trouver des failles dans la défense lyonnaise. C'est Mathieu Acebes, le capitaine catalan, qui marquait le premier essai des siens tout en détermination (22e), avant que Tedder y aille aussi de son propre essai (26e, 15-0).


lire aussi

Le film de Perpignan-Lyon

Les Lyonnais réagiront grâce à la puissance de leurs avants avant la mi-temps (15-7), mais les Perpignanais ont su poursuivre leur bonne opération grâce à deux pénalités de Tedder (47e, 78e) et un essai transformé de Deghmache (50e). Les Lyonnais ont rectifié le tir grâce à deux essais de Tuisova (55e) et Regard (65e), mais contrairement à Bayonne, cette fois les Catalans ont su cette fois résister. Avec cette précieuse victoire, les joueurs de David Marty abandonnent la dernière place du Top 14 aux Brivistes.


voir aussi

Le classement du Top 14


voir aussi

Calendrier et résultats de cette 9e journée de Top 14