Paul Gabrillagues (Stade Français) : « On s'est fait quelques frayeurs »

gabrillagues (paul) (A. Mounic/L'Équipe)

Le Stade Français ouvre sa saison par une victoire sur Clermont (24-18). Le capitaine Paul Gabrillagues reconnaît que son équipe s'est fait peur. Du côté de l'ASM, Arthur Iturria évoque le manque de réalisme de son équipe.

Gonzalo Quesada (manager du Stade Français) : « On a su trouver la maîtrise, les ressources, le mental pour gagner ce match. Tous les points sont bons à prendre. Malgré notre indiscipline, on a gagné, mais il reste du boulot, on ne se ment pas. Ce n'était pas un match facile, on est satisfait, ça donne de la valeur à cette victoire. »

lire aussi

Le film de Stade Français - Clermont

Paul Gabrillagues (capitaine du Stade Français) : « Ça fait du bien de lancer la saison par une victoire. On s'est fait quelques frayeurs. Si tu as des problèmes de coeur, il ne faut pas venir à Jean-Bouin. L'entrée de Rabah Slimani en première ligne nous fait mal. Nous sommes sanctionnés en mêlée et on subit pendant quinze minutes. Heureusement, on revient à la fin au caractère. De l'extérieur, ça ne devait pas être beau à regarder. Mais ça a cogné, ça se joue à rien. Il fallait gagner, on l'a fait. Mais on a des choses à corriger. Comme la discipline, la maîtrise. Je ne veux pas tirer de conclusion trop vite, ce n'est que la première journée du Top 14. On a monté la première marche. »

Anthony Belleau

« J'espérais un dénouement plus positif pour mes débuts avec Clermont en Top 14 »

Anthony Belleau (ouvreur de Clermont) : « J'espérais un dénouement plus positif pour mes débuts avec Clermont en Top 14. Nous sommes tombés dans un faux rythme dans la zone du milieu du terrain. On n'a pas su entrer dans le match. Nous avons réussi à repartir en seconde période. L'apport du banc a fait du bien. On échoue de rien. On a eu les occasions qu'on n'a pas su concrétiser. Ce n'est que le début. Mais il faut vite se rattraper ces points dès la semaine prochaine à domicile (Pau). »

Arthur Iturria (3e ligne de Clermont) : « Jusqu'à la fin, nous avons la possibilité de gagner ce match. À l'image de la rencontre, nous n'avons pas été assez tueurs. Il faut le garder à l'esprit pour bien préparer la prochaine rencontre face à Pau. Je pense qu'on aurait pu mieux faire. Nous ne nous sommes pas déplacés comme on le souhaitait. Il faudra être plus performant dans le jeu courant. En première mi-temps, nous sommes apathiques, nous ne mettons pas de rythme, nous ne gagnons pas nos collisions. Puis en seconde période, malgré douze points de retard (18-6) suite à un trou d'air, on revient et on se retrouve finalement sous pression dans nos vingt-deux mètres sur une petite erreur. J'en reviens au côté tueur. Il faudra absolument progresser si on veut ramener des points de nos matches à l'extérieur. »