Pauline Ferrand-Prévôt et Jordan Sarrou se replacent sur le podium

Pauline Ferrand-Prévot, ici lors de la saison 2021, à Leogang. (JFK/EXPA/PRESSE SPORTS/Presse Sports)

Les deux Français, malheureux au Brésil lors du début de la Coupe du monde, ont bien entamé le week-end à Albstadt.

Pauline Ferrand-Prévôt s'est bien replacée en Coupe du monde, en terminant 2e de la short race de la Coupe du monde d'Albstadt (Allemagne), vendredi. On avait quitté la championne d'Europe malade et épuisée lors de la manche inaugurale de Petropolis, au Brésil, début avril. Une victoire lors de la short race avait précédé un abandon deux jours plus tard.

La reprise dans la fraîcheur allemande des sous-bois d'Albstadt a été nettement plus positive. II s'agissait certes de cet amuse-bouche réduit en vigueur depuis quatre saisons mais la Française, partie des dernières lignes, a fourni un gros effort pour se replacer à mi-course et jouer la victoire au sprint dans le dernier tour, face à Rebecca McConnell - « Où as-tu eu ces jambes de feu, tu les as achetées au supermarché à côté ? », plaisantait la Française avec l'Australienne après la course.

Tombée seule dans une partie herbeuse au 2e tour, Loana Lecomte a abandonné et se plaignait de contusions au bassin, sans pour autant que cela ne menace sa participation à la course dimanche.

Jordan Sarrou dans le coup

Chez les hommes, Jordan Sarrou - lui aussi malheureux au Brésil, après avoir été testé positif au Covid - s'est hissé sur le podium de la short race, derrière le Néo-Zélandais Samuel Gaze et devant Nino Schurter. « Je passe Nino sur la ligne, je suis content d'assurer la première ligne (pour la course de dimanche) et je suis content d'être en forme », détaillait le Français après la course.

Mais la petite attraction de cette course se portait aussi sur les retours de de Victor Koretzky et Tom Pidcock. Le Français nouait à cette occasion ses retrouvailles avec la discipline, lui qui s'est engagé sur route cette saison chez B & B Hôtels. Présent dans les cinq premiers jusqu'à la mi-course, le Français a déraillé et plongé au classement (34e).

Tom Pidcock effectuait là sa première course en VTT depuis les Jeux olympiques de Tokyo l'été passé, où il avait remporté le titre. Dans le coup les deux tiers de la course, le Britannique s'est laissé un peu enfermer sur la fin et termine 8e. Mais en première ligne dimanche, il ouvre la porte à une course disputée sur un circuit roulant.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles