Les Pays-Bas congédient Danny Blind

Au lendemain du revers contre la Bulgarie en éliminatoires du Mondial, la fédération néerlandaise a fait le choix de remercier son sélectionneur.

Vingt-quatre ans après la France, les Pays-Bas ont connu samedi leur fiasco bulgare. En éliminatoires du Mondial, la sélection batave s'est faite dominer par les représentants de l'Est de l'Europe (0-2) et ce faux-pas risque fortement de lui être fatal dans la course à la qualification. Et les responsables de la fédération (KNVB) n'ont pas attendu de savoir si ça va vraiment être le cas pour mettre un terme à leur collaboration avec Danny Blind. Ce dernier a été officiellement démis de ses fonctions ce dimanche.

Robben : "C'est un cauchemar"

Blind avait pris les commandes des Oranje il y a environ deux ans en remplacement de Guus Hiddink. La mission qui lui était confiée était de redorer le blason de l'équipe nationale à la suite d'une campagne désastreuse en éliminatoires de l'Euro 2016. Une tâche qu'il n'est pas parvenu à accomplir. Non seulement les Pays-Bas ne se sont pas du tout relancés, mais ils ont continué à s'enfoncer. A la suite du revers de samedi à Sofia, ils ont de très sérieuses chances de manquer pour la deuxième fois de suite un tournoi majeur international. Un tel malheur ne leur était plus arrivé depuis 1970-1972.

Blind a été poussé vers la sortie. Pourtant, après le match, l'ancien joueur de l'Ajax croyait encore pouvoir poursuivre dans ses fonctions et ramener son groupe sur les bons rails. Ses supérieurs en ont décidé autrement. Ces derniers ont maintenant comme mission de se trouver un nouvel entraineur, capable de redonner des couleurs aux Oranje. Les candidats ne devraient pas manquer, bien que le chantier s'annonce immense et les chances de réussite très minces.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages