Les Pays-Bas continuent leur course en tête du groupe 4 de Ligue des nations

Vainqueurs du pays de Galles dans les derniers instants à Rotterdam (3-2), les Pays-Bas conservent leur première place dans le groupe 4 de la Ligue des nations, devant la Belgique, victorieuse en Pologne (1-0).

Les Pays-Bas conservent leur place en tête du groupe 4 de la Ligue des nations. Au Kuip de Rotterdam mardi soir, les Néerlandais ont pris le meilleur sur le pays de Galles (3-2) grâce à un but de Memphis dans les derniers instants (90e+4). Un but inespéré alors que les hommes de Louis Van Gaal venaient de concéder l'égalisation sur un penalty transformé par Gareth Bale (90e+2).

Les Pays-Bas avaient pourtant débuté la rencontre de la meilleure des manières. L'ailier du Club Bruges Noa Lang a ouvert le score à la 17e minute après avoir mis deux Gallois dans le vent puis trompé Wayne Hennessey d'une frappe limpide. Six minutes plus tard, Cody Gakpo a ajusté le gardien de Burnley d'un plat du pied à l'entrée de la surface après une première frappe doublement contrée (23e).

lire aussi

Calendrier, résultats et classement du groupe 4 de la Ligue A

À 2-0, les Orange ont baissé leur garde et moins de 180 secondes après le deuxième but néerlandais, Brennan Johnson a profité d'une perte de balle de Jordan Teze dans le rond central pour réduire l'écart (26e) et faire planer le risque d'une égalisation, qui est venue. Mais les Orange, tout de noir vêtus ce mardi, ont su faire preuve de répondant et, à la faveur de succès, comptent 3 points d'avance sur la Belgique, vainqueur en Pologne (voir ci-dessous), à deux journées du terme de cette édition 2022 de la Ligue des nations.

La Belgique assure le service minimum en Pologne

Un but aura suffi aux Belges pour s'imposer en Pologne (1-0). Et c'est Michy Batshuayi, parfaitement servi sur un centre de Youri Tielemans, qui l'a inscrit d'une tête plongeante (16e). Eden Hazard, titulaire pour la troisième fois en quatre matches, a cru avoir marqué son 34e but en sélection, son premier depuis septembre, mais le joueur de Real était finalement hors-jeu (33e). Au bout du temps réglementaire, la tête de Karol Swiderski est venue s'écraser sur le poteau de Simon Mignolet.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles