Le pays de Galles face au syndrome de la Page blanche

64 ans que le pays de Galles attendait de retrouver la Coupe du monde. 64 ans que le pays trépignait de voir une équipe marcher dans les pas de celle de Jack Kelsey, Ivor Allchurch, Terry Medwin et John Charles, quart-de-finaliste en Suède. Les établissements scolaires ont même interrompu les classes vendredi dernier pour que les écoliers puissent assister à la rencontre contre l'Iran, programmée dans la matinée. "C'est un moment historique pour le pays de Galles, pour nous, d'être à la Coupe du monde, louait Gareth Bale quelques heures avant. Je pense que beaucoup d'écoles diffuseront le match. C'est un mini cours d'histoire !" En prime de cette leçon de l'histoire, les écoliers ont assisté à une leçon de football. Malheureusement, à leur dépens.

Arrête Bale


Mangés dans les duels, dépassés par le rythme et la volonté de la Team Melli, les Dragons ont logiquement mordu la poussière dans le…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com