Pelé, un roi très politique

On peut être roi et s'épanouir dans une démocratie. Et même dans une dictature, figurez-vous. Le destin de Pelé le prouve. Car il n'y a pas que sur les pelouses qu'Edson Arantes do Nascimento a marqué l'histoire de son pays. En dehors de ses trois Coupes du monde, de ses gestes, et de son aura, le roi Pelé lègue derrière lui une loi à son nom, mais aussi beaucoup de critiques à son égard. Incisif balle au pied, le gamin de Santos l'était beaucoup moins envers la dictature brésilienne qui martyrisait son pays quand lui s'occupait des défenses. De là à considérer Pelé comme un bonnet qui ne pipait rien à ce qui l'entourait ? Évidemment que non.

L'instrument de la junte militaire


Le premier volet politique de la vie de la légende de la Seleção n'est pas le plus glorieux. Petit rappel du contexte : en 1964, la fragile république du Brésil est renversée par un coup d'État instaurant une…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com