• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Pello Bilbao vainqueur de la 2e étape du Tour des Alpes et nouveau leader

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Deuxième la veille lors de la première étape, Pello Bilbao (Bahrain Victorious) a réglé ce qu'il restait du peloton à l'arrivée du deuxième acte du Tour des Alpes. L'Espagnol a devancé confortablement Romain Bardet (DSM) et Attila Valter (Groupama-FDJ). Il prend le maillot de leader.

Sa formation avait roulé pour lui et Pello Bilbao a su parfaitement terminer le travail. Bien lancé dans le final de ces 154 km disputés entre San Martino di Castrozza et Lana, le leader de la Bahrain Victorious a su se montrer le plus fort et a franchi la ligne avec une avance confortable sur Romain Bardet (DSM) et Attila Valter (Groupama-FDJ). En plus de remporter cette deuxième étape du Tour des Alpes, il empoche le maillot de leader.

lire aussi

Le classement de l'étape

Bardet en forme

Dans cette étape courte avec trois cols au programme, un groupe de onze hommes s'est détaché dans la première ascension. Pavel Sivakov (Ineos) et Michael Storer (Groupama-FDJ) ont été les deux derniers de ces fuyards à être rattrapés par un peloton réduit à une quinzaine de coureurs, dont quatre Bahrain Victorious qui avaient pris en main la poursuite. Il restait alors un tout petit peu moins de 10 km à parcourir et ceux qui restaient se sont expliqués dans le faux plat final.

Attendu après le travail des ses coéquipiers, Bilbao a su transformer l'essai. Deuxième lors de la première étape, il prend à Geoffrey Bouchard, relégué à une trentaine de secondes sur la ligne, le maillot de leader. Au général, le dauphin de l'Espagnol se nomme Romain Bardet (+0'06). Le Français, troisième lundi, a cette fois échoué au pied de la première marche mais il a confirmé sa bonne forme. « C'est bien, même si je voulais faire un peu mieux. Bilbao est rapide mais je ne suis pas parti du bon côté », disait-il une fois la ligne franchie.

Pello Bilbao : « Une vraie bonne surprise »

lire aussi

Le classement général

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles