La pelouse du Stade de France changée avant la finale de Ligue des champions entre Liverpool et le Real

La nouvelle pelouse du Stade de France a commencé à être déroulée mardi. (F. Faugère/L'Équipe)

La pelouse du Stade de France a été changée en quarante-huit heures, après le concert d'Indochine, samedi. Cet été, elle rejoindra le stade du Mans.

Depuis l'Euro 2016, il faut être honnête, la pelouse du Stade de France qui faisait tant parler n'est plus un sujet. Cette semaine, elle est une aventure. 500 rouleaux pesant de 750 kilos à 1 tonne chacun, six semi-remorques frigorifiques à -2 °C qui auront fait passer la pelouse hybride de 24 à 14 °C pour mieux la protéger, et qui auront roulé pendant vingt-quatre heures depuis l'Espagne, deux nuits et deux jours de pose : comme il l'a promis à l'UEFA, le Stade de France aura une nouvelle pelouse dès ce mercredi soir, à temps pour les répétitions des cérémonies de la finale de la Ligue des champions, qui aura lieu samedi soir.

L'affaire n'aura pas été simple : délocalisée de Saint-Pétersbourg en raison de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, la finale a été accordée au Stade de France en février, alors qu'avait déjà été fixé le concert d'Indochine, qui s'est déroulé samedi. En général, avant la période des concerts, au début de l'été, le Stade de France scalpe la pelouse, et sème en août autour des fibres synthétiques racines en prévision de la rentrée de l'équipe de France, en septembre.

Une opération à 500 000 euros
Mais le délai, cette fois, était beaucoup trop court, et la société iTurf, qui pilote la pelouse du Stade de France, mais aussi celles de Bordeaux, de Nice et du Mans, a dû changer de méthode. L'opération, qui devrait coûter près de 500 000 euros, avec une contribution de l'UEFA au surcoût lié à l'accélération de la pose, repose sur une technique totalement différente, face à l'urgence. Plutôt que de semer autour des fibres existantes, une nouvelle pelouse hybride est arrivée d'Espagne, où elle était arrosée et tondue régulièrement depuis novembre.

La pelouse précédente a été scalpée le soir de la finale de la Coupe de France, pendant la nuit, débarrassant le terrain de toute la partie végétale, ce qui n'avait pas été fait depuis 2015. Ne restaient que les brins synthétiques, qui ont été recouverts d'un tapis sur lequel est actuellement déroulée la pelouse hybride, celle sur laquelle la finale aura lieu samedi. Elle restera en place jusqu'à la finale du Top 14, le 24 juin, avant de prendre la direction du stade du Mans, auquel elle a été vendue, et où elle remplacera une pelouse de six ans d'âge.

lire aussi
Plus de 50 000 supporters de Liverpool attendus à Paris le 28 mai

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles