Pentathlon - JO - Le nouveau format olympique pour 2024 testé à Budapest

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

Budapest accueillait pendant quatre jours un test-event olympique un peu particulier : il s'agissait d'estimer le nouveau format envisagé par la Fédération internationale en vue des Jeux Olympiques de Paris en 2024. Des athlètes venus de dix nations différentes dont sept Français ont expérimenté, de jeudi à dimanche, à Budapest, cadre de la récente manche d'ouverture de la Coupe du monde, le nouveau format olympique des épreuves de pentathlon moderne pour Paris 2024. Un rendez-vous condensant cinq épreuves en l'espace de quatre-vingt-dix minutes. Ce nouveau format, avec notamment demi-finales et finales, a été développé au cours des trois dernières années, avec deux séries de tests l'an passé à Budapest (déjà) et au Caire. L'idée est de rendre ce sport plus rapide, plus court, plus compact et plus facile à comprendre. Ainsi, les parcours de natation, d'escrime, d'équitation et de laser-run (combiné course-tir) n'étaient pas séparés à Budapest par plus de 120 mètres.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Ce nouveau format validé en novembre ? « C'est très dynamique, a estimé le DTN des Bleus Christian Roudaut. Les enchaînements sont rapides et toutes les épreuves se déroulent au même endroit. Les athlètes l'ont bien vécu. Naturellement, des adaptations seront nécessaires, notamment en matière d'échauffement et d'entraînement. Enchaîner natation et, quinze minutes plus tard, laser-run provoque des douleurs que l'on ne ressent pas en temps normal. Il faudra donc s'adapter en conséquence. » Sauf surprise de dernière minute, ce nouveau format devrait être validé au cours de congrès de la Fédération internationale prévu en novembre prochain. lire aussi Toute l'actu du pentathlon moderne