Pentathlon moderne - Annika Schleu blanchie, Kim Raisner grondée

·1 min de lecture

La commission de discipline de la fédération internationale de pentathlon moderne (UIPM) a rendu ses conclusions concernant l'affaire de mauvais traitements infligés à un animal ayant entaché l'épreuve féminine de pentathlon aux JO 2021. Les refus répétés de Saint Boy, le cheval tiré au sort par la cavalière allemande Annika Schleu, avaient conduit, le 6 août à Tokyo, l'entraîneure allemande Kim Raisner à frapper la monture et la cavalière à utiliser vigoureusement cravache et éperons. Le comité a conclu que Raisner avait violé les règles de compétition de l'UIPM en frappant un cheval et en encourageant son athlète à faire de même. Le jury a donc confirmé le bien-fondé de la décision du comité exécutif de l'UIPM d'exclure Kim Raisner du reste des Jeux Olympiques. lire aussi L'actu du pentathlon moderne Il lui a également adressé une réprimande officielle, ajoutant que toute répétition de ce type de comportement pourrait entraîner le retrait de ses accréditations du programme de certification des entraîneurs de l'UIPM et de son autorisation à entraîner en compétition. En outre, elle devra participer à un séminaire de formation des entraîneurs, comprenant un module sur le traitement humain des animaux, avant sa participation à toute compétition. Schleu visée par une autre plainte Quant à la cavalière allemande Annika Schleu, elle a été déclarée non coupable d'usage excessif de la cravache et des éperons. Aucune mesure disciplinaire n'a donc été prise à son encontre. « L'utilisation de la cravache ou des éperons n'était pas excessive, a assuré l'UIPM dans un communiqué. Et, bien que la situation ait certainement été pénible pour la cavalière et le cheval, le jury a conclu qu'il n'y avait pas de problème de bien-être animal. » Annika Schleu reste, toutefois, visée par une plainte déposée à son encontre par une association allemande de protection des animaux.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles