Perrine Laffont sur sa 2e place à Ruka : « C'est hyper positif »

Perrine Laffont. (F. Faugère/L'Équipe)

Après sa 2e place à Ruka en Finlande, ce samedi en ouverture de la saison de Coupe du monde, Perrine Laffont était satisfaite de ce résultat.

« Comment analysez-vous cette entame de saison de Coupe du monde et cette 2e place ?
C'est un bon soulagement de commencer la saison comme ça. Ruka, c'est toujours un peu difficile, d'autant que ça fait 8 mois que l'on n'a pas fait de compétition. Le stress était donc à son maximum. Et d'avoir réussi à passer au-dessus de tout ça, je suis vraiment contente. Après, je n'étais pas au maximum de ce que je pouvais faire.

lire aussi : Toute l'actualité du ski freestyle

En quoi votre run de super finale était perfectible ?
Je sentais qu'en ski j'étais un peu dur, j'ai eu du mal à me libérer en comparaison à ce que j'avais fait à l'entraînement. C'est dû au stress je pense. Je n'ai pas mis mes gros sauts et on a fait le choix de partir sur un run un peu plus facile, aussi pour que ça me libère davantage. Maintenant il faut se libérer, se lâcher avec la tête et ça va le faire pour la manche d'après (Idre Fjäll). C'est une construction, le but est d'être au top, en forme lors des Championnats du monde (19 février - 5 mars).

Donc pas de déception de n'avoir pas gagné alors que vous aviez remporté les qualifications et le run 1 de la finale ?
Franchement non. Ce résultat est de bon augure, il répond à pas mal de questions qu'on se posait avec le staff ces dernières semaines et derniers mois. On voit qu'avec des runs un peu en dedans ça le fait largement. Donc il y a de la marge, c'est hyper positif pour la suite de la saison.

Les prochaines étapes arrivent vite avec Idre Fjäll et l'Alpe d'Huez dans les 15 jours. Vous y pensez déjà ?
Oui, et ça va bien s'enchaîner. On repart déjà demain (dimanche) pour la Suède. Ça va être 15 jours encore intenses. »

lire aussi : Bedouet : « Perrine (Laffont) skie en patronne »