• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Peter Bosz avant OM-OL : « Tout est encore possible »

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'entraîneur néerlandais de l'OL Peter Bosz s'accroche à la possibilité d'une victoire au Vélodrome, dimanche (20h45), pour espérer encore accrocher une place européenne.

« Les incertitudes autour du groupe pour dimanche (A. Lopes, Caqueret...) vous inquiètent ?
Dans une saison c'est toujours comme ça, il y a à chaque fois deux ou trois blessés, nous, c'est un peu plus, mais je préfère me focaliser sur les joueurs qui seront présents et essayer de construire l'équipe avec eux pour jouer contre Marseille.

lire aussi

La 35e journée de Ligue 1

Est-ce le match de la dernière chance pour l'Europe ?
Il y a encore quatre matches, on y croit, tout est encore possible. On sait que ça sera dur. Mais Marseille a joué jeudi (2-3 contre Feyenoord), peut-être que c'est un petit avantage pour nous.

Peter Bosz à propos de Jorge Sampaoli, l'entraîneur de l'OM

« Je l'aime beaucoup car j'ai étudié ses équipes »

Il faudra imiter Feyenoord pour battre l'OM ?
On a vu que Feyenoord a très bien joué en faisant ressortir les faiblesses de l'OM, avec un bon pressing. Mais il faut avoir les joueurs pour jouer comme ça... Le score n'est que de 3-2 car Marseille reste toujours très dangereux, notamment avec Dimitri Payet entre les lignes.

lire aussi

Le classement de Ligue 1

Vous sentez-vous proche de Jorge Sampaoli ?
Oui, je l'aime beaucoup car j'ai étudié ses équipes. Je me rappelle surtout de son époque avec la sélection du Chili. Ils jouaient avec beaucoup d'agressivité et un énorme pressing devant, deux défenseurs centraux petits de taille, mais quelle énergie ils avaient ! J'avais eu un de ses joueurs au Bayer Leverkusen, Charles Aranguiz, et il me parlait beaucoup de Sampaoli. C'est un coach très intéressant qui a plusieurs options tactiques pour s'adapter.

Votre bilan à l'extérieur n'est pas bon (18 points en 16 matches).
C'est vrai.

Il y a une explication ?
On n'est pas stables. Mais honnêtement, même à la maison on a perdu des points contre des équipes contre qui on ne doit pas en perdre. »

Lopes : « On va y croire jusqu'au bout »

Anthony Lopes (gardien de l'OL) : « Tout le monde a souffert de l'élimination en Ligue Europa et de tout ce qu'il s'est passé ensuite. Mais c'est comme ça, on ne peut pas revenir en arrière malheureusement. On a eu beaucoup de matches de la dernière chance récemment pour l'Europe. Mathématiquement, tant que c'est faisable, on va y croire jusqu'au bout. Ce n'est pas dans notre tempérament donc on va se battre pour aller chercher une victoire au Vélodrome. Il va vraiment falloir qu'on soit présents, attentifs. On va jouer dans un stade plein avec une belle ambiance donc ça sera à nous d'aller chercher cette victoire. » H.G.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles