Peter Bosz, l'entraîneur de l'OL, prévient Malo Gusto

Peter Bosz, l'entraîneur de l'OL, opposé à Lorient ce mercredi en match en retard de la 2e journée de Ligue 1, n'était pas satisfait de la manière dont Malo Gusto a défendu contre Angers (5-0) samedi. Il le lui a dit.

Malo Gusto est l'un des grands espoirs du football lyonnais. À 19 ans, il a poussé Léo Dubois sur la touche, l'an passé, avant de s'installer définitivement dans le couloir droit de l'OL. Les dirigeants n'ont même pas voulu le mettre en concurrence et c'est Henrique, le latéral gauche brésilien, qui s'y colle quand Gusto sort.

lire aussi

Toute l'actu de l'OL

C'est dire s'il est devenu un joueur important dans l'effectif. Mais, à son âge, ce latéral aux qualités offensives indéniables, au physique de décathlonien, a encore beaucoup de progrès défensifs à effectuer.

« On voit qu'il n'a que 19 ans. Il a beaucoup de qualités. Physiquement, il est costaud, mais sur le plan tactique, défensivement, il peut progresser »

Contre Angers (5-0), il a frôlé l'expulsion sur deux fautes inutiles dans un match à sens unique après avoir été averti. Pas vraiment du goût de Peter Bosz. « On voit qu'il n'a que 19 ans. Il a beaucoup de qualités. Physiquement, il est costaud, mais sur le plan tactique, défensivement, il peut progresser. » Bosz lui a donc parlé.

- « Je lui ai dit : "Est-ce que tu vas vite ?"

- Oui, pourquoi ?

- Alors pourquoi tu fais un tacle au milieu du terrain. Ce n'est pas nécessaire de tacler, Tu dois rester à la course avec lui. Donc tu as pris un jaune ».

« Et à deux reprises, il rentre ensuite dans les duels en allant encore par terre car il a seulement 19 ans. » Et Bosz, qui lui voit un grand avenir, compte gommer toutes ces scories au fil du temps.

lire aussi

Bose avant Lorient-OL : « Beaucoup de confiance »