Peter Bosz (OL) après la victoire contre Auxerre : « C'était chaud, mais j'ai vu un bon Lyon »

Après la victoire de Lyon sur Auxerre mercredi lors de la 5e journée (2-1), Peter Bosz était satisfait de la prestation de ses joueurs pendant 80 minutes, mais regrettait les derniers instants mal contrôlés.

Peter Bosz, entraîneur de Lyon après la victoire (2-1) contre Auxerre : « Les dix dernières minutes, c'était chaud, mais avant j'ai vu un bon Lyon. Nous gagnions 1-0 à la mi-temps mais nous aurions pu mener plus largement. Nous avons contrôlé le match, beaucoup bougé. Nous n'avons pas beaucoup donné à Auxerre. Je pense que c'était un bon match de notre part pendant 80 minutes. Nous aurions pu ajouter un troisième but.

« Il n'était pas nécessaire de se mettre en danger sur la fin »

En revanche, il n'était pas nécessaire de se mettre en danger sur la fin. Nous prenons un but sur un corner en notre faveur et un tir contré de Lepenant. Et nous n'étions pas organisés. Ensuite, je comprends que la fin a pu être difficile. Sur le plan comptable, j'aurais aimé gagner à Reims mais ce n'était pas mérité. Dix points en quatre matches, c'est bien, mais nous n'avons pas encore affronté les adversaires supposés se trouver en haut de tableau en fin de saison. L'an dernier, contre le même type d'opposition, nous n'avions pas tant de points. C'est donc mieux . »

Furlan : «Une légère frustration»

Jean-Marc Furlan, entraîneur d'Auxerre : « Il y a une légère frustration en seconde période car lorsque nous avons fait entrer des titulaires qui jouent ensemble depuis deux ans, on a eu plus de fluidité. Et au coup d'envoi, certains ne sont arrivés que depuis huit jours. Mais dans un projet de jeu, il faut concerner tout le monde. Nous avons eu une ou deux opportunités supplémentaires très intéressantes. Mais ce n'est pas une grosse frustration car avant le match on pouvait craindre de prendre une grosse défaite contre un adversaire aux moyens très supérieurs aux nôtres. L'aspect défensif a été très intéressant même si parfois nous avons eu du mal à avoir le ballon. Il était important de connaître notre capacité à résister. Je suis satisfait de mes joueurs même si samedi c'est Marseille puis Rennes. En Ligue 1, il y a deux championnats différents dont celui des gros budgets même si en football il y a toujours beaucoup d'indécisions. »

lire aussi

Monaco s'incline, Reims s'inspire