Peterhansel et Despres se mettent en quatre

Les Français Stéphane Peterhansel (Mini) et Cyril Despres (KTM) ont remporté leur quatrième Dakar dimanche à Lima, respectivement en catégories Autos et Motos. Pour "Peter", c'est même le 10e succès, puisqu'il avait eu auparavant une carrière de motard à succès.

Stéphane Peterhansel (Mini) a remporté dimanche le Dakar 2012 à l'issue de la 14e et dernière étape, entre Pisco et Lima, au Pérou. Il s'agit de sa quatrième victoire en Autos - sa première en Amérique du Sud - et sa dixième en tout sur le rallye-raid. Il avait déjà inscrit son nom au palmarès en 2004, 2005 et 2007 avec Mitsubishi.

"Peter", qui disposait d'une confortable avance au général (près de 43 minutes) sur son rival et coéquipier de Mini, l'Espagnol Nani Roma avant le départ de la courte spéciale de 29 km, a terminé 10e de l'étape, à 3 min 12 sec du vainqueur du jour, l'Etasunien Robby Gordon (Hummer). Le Français de 46 ans aura donc parcouru les quelque 8.300 km (dont plus de la moitié de spéciales chronométrées) entre Mar del Plata, en Argentine, et Lima en 38 h 54 min 46 sec, devant l'Espagnol Nani Roma (Mini) à 41 min et 56 sec et le Sud-Africain Giniel de Villiers (Toyota) à 1 h 13 min 25 sec.

"Quand on pense comme c'est compliqué de gagner un Dakar, c'est incroyable que j'aie réussi à en gagner dix. Cela faisait tellement longtemps, cinq ans, que j'attendais de gagner à nouveau", a-t-il déclaré. "Et le faire en Amérique du sud, c'est un soulagement énorme, une de mes plus belles victoires. Je ne sais pas ce que je vais faire de mieux. Battre ce record cela va être compliqué pour les autres."

Despresphysiquement éprouvé

En Motos, un Français a également triomphé, pour la quatrième fois : Cyril Despres (KTM). Favori au départ, au même titre que l'Espagnol Marc Coma (KTM), le Tricolore a finalement remporté son mano a mano face au champion de la précédente édition. Largement au-dessus du lot, les deux Latins se sont livrés à un incessant chassé-croisé en tête du classement entre le 1er et le 15 janvier. Samedi, Despres avait repris pour de bon les commandes de l'épreuve, son coéquipier et rival s'étant perdu de longues minutes sur Nasca-Pisco. Cyril Despres avait précédemment triomphé en 2005, 2007 et 2010, à chaque pour le compte de la marque autrichienne.

"C'est définitivement le Dakar le plus dur auquel j'ai participé, physiquement éprouvant, mais surtout mentalement", a déclaré le résident andorran, qui aura 38 ans le 24 janvier. "J'ai fait 90 ou 85 rallyes dans ma vie, et c'est celui où j'ai le plus bagarré. Aujourd'hui je suis marqué", a-t-il ajouté.

"Après avoir surmonté la déception de samedi, le sentiment est un peu différent aujourd'hui", a commenté Coma, victorieux de l'épreuve en 2006, 2009 et 2011. "Je suis heureux et j'ai de quoi être fier de ma course. Nous avons déjoué les pronostics et disputé la victoire jusqu'au dernier jour. Le dénouement est positif. Nous terminons en sachant avoir bien couru, nous nous sommes battus jusqu'à la fin. Nous reviendrons."

La 14e et dernière étape qui reliait Pisco à Lima au Pérou a été remportée par le Norvégien Pal Anders Ullevalseter (KTM).

FANTASY LFP - Le Fantasy officiel de la Ligue 1 débarque sur Yahoo Sport - Jouez maintenant