Petit-neveu de Brigitte Macron agressé : "même si…", la réaction à double tranchant de Marine Le Pen

Le lundi 15 mai 2023, après l'allocution d'Emmanuel Macron, le petit-neveu de Brigitte Macron a été agressé. En effet, Jean-Baptiste Trogneux a été violenté par plusieurs individus qui l'ont reconnu comme ayant des liens avec le président de la République. Dans la classe politique, l'avis est unanime : tous condamnent fermement les violences subies par le chocolatier. Marine Le Pen a elle aussi dénoncé cette agression. "Ça va extrêmement très loin. Je pense que ce type d'agissements doit être très sévèrement condamné par la justice", a-t-elle déclaré.

Les violences vont de plus en plus loin et l'agression du petit-neveu de Brigitte Macron devra être très sévèrement sanctionnée par la justice. Je condamnerai toujours ces violences, même si cela n'est pas réciproque lorsque c'est nous qui en sommes victimes. pic.twitter.com/pql9zsDiWj

— Marine Le Pen (@MLP_officiel) May 16, 2023

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Mais Marine Le Pen a aussi profité de cette prise de parole pour parler de sa propre histoire. "J'ai été moi-même victime, pendant de très nombreuses années, moi et ma famille d'ailleurs, de violences, de menaces. Sans que ça ne suscite d'ailleurs d'indignation", a expliqué la cheffe des députés du Rassemblement National. Elle fait ici référence à l'attentat du 2 novembre 1972 visant le domicile de son père Jean-Marie Le Pen. "Moi, (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Brigitte Macron sous le choc : son petit-neveu roué de coups en pleine rue et hospitalisé
Emmanuel Macron : son allusion à l'une de ses petites phrases polémiques fait mouche
Elisabeth Borne : "trop, c'est trop", la Première ministre tape du poing sur la table après des révélations intimes
“Je suis gênée par…” : Marion Maréchal réagit à la demande d'interdiction des manifestations d'ultradroite
Emmanuel Macron : sa réaction acerbe au passage érotique du livre de Bruno Le Maire