Petronas voit Morbidelli "prétendant au titre" en 2021

Léna Buffa
·4 min de lecture

a fait partie des plus grandes surprises de la saison 2020, vainqueur par trois fois et finalement vice-Champion du monde. Le pilote italien, qui en 2019 avait évolué dans l'ombre de son coéquipier Fabio Quartararo, a réussi à dépasser un début de championnat rendu difficile par une casse moteur à Jerez et le monumental crash du Red Bull Ring, pour finalement remporter sa première victoire à Misano et s'imposer deux autres fois dans les deux mois qui ont suivi.

Également en pole à deux reprises, il est celui qui a bouclé le plus de tours en tête, faisant fi d'une machine plus ancienne que celle des trois autres pilotes Yamaha. Son souhait d'être mis sur un pied d'égalité en 2021 n'a pas été exaucé, mais après n'avoir manqué le titre que pour 13 points cette saison, l'Italien a affiché sa ferme intention de ne pas se morfondre et de continuer à exploiter au mieux le matériel mis à sa disposition. Et si 2021 était l'année de celui qui porte le numéro 21 ?

Son équipe semble en tout cas avoir toute confiance dans sa capacité de réussite, à en croire les ambitions affichées par Razlan Razali, patron du team Petronas. "Que Franco se classe deuxième du championnat a complètement dépassé nos attentes et c'est quelque chose à quoi nous ne nous attendions pas", admet le responsable malaisien. "Je suis confiant quant au fait que Franky va maintenir sa bonne forme en MotoGP l'année prochaine et je pense qu'il pourrait être l'un des prétendants au titre 2021. Personne ne devrait le sous-estimer, car nous avons vu qu'il a fait partie des prétendants cette année."

Lire aussi :

Morbidelli : Les teams satellites poussent tout le plateau vers le haut Quartararo : "On apprend plus dans les moments difficiles"

S'il n'a pas été surpris par les performances de Quartararo, Johan Stigefelt admet que "c'était un peu différent" avec Morbidelli. "Il avait été en difficulté en 2019, mais nous avons travaillé très dur pendant l'hiver et il a vraiment été un outsider cette année", souligne le directeur sportif. "Personne ne parlait vraiment de lui, mais en tant qu'équipe nous l'avons toujours soutenu et il est ensuite devenu de plus en plus fort en 2020, comme Fabio en 2019. Ça a donc été vraiment bien d'observer cette progression et de le voir finir la saison deuxième du championnat."

Rossi a des choses à apprendre de Petronas

Franco Morbidelli conservera sa place en 2021, et ne changera donc pas de moto. Il y aura toutefois du nouveau dans le stand voisin, puisque y sera transféré depuis l'équipe officielle, où il sera remplacé par Fabio Quartararo.

"L'atmosphère sera très différente ici pour Valentino Rossi, car nous sommes une véritable famille et une équipe qui couvre les trois catégories, où nous nous soutenons complètement les uns les autres. J'espère apprendre beaucoup de lui et dans le même temps je suis certain qu'il pourra apprendre des choses avec nous également", souligne Razlan Razali, bien décidé à maintenir le niveau affiché en 2020. "En MotoGP, notre but est de continue à gagner. Nous voulons montrer que ça n'était pas juste une année chanceuse pour nous. Nous voulons poursuivre sur cette lancée, continuer à gagner et à monter sur le podium."

"Nous avons déjà obtenu tellement cette année en MotoGP. Nous avons gagné des courses, signé des pole positions et des podiums, alors ce que je voudrais vraiment c'est voir nos deux pilotes sur le podium ensemble. Un doublé serait génial", souligne Johan Stigefelt. "Je pense qu'en MotoGP nous allons continuer à viser des résultats élevés − des podiums − et j'espère que nous pourrons aider Franky à être encore meilleur. L'arrivée de Valentino à bord, ce sera incroyable, quelque chose de différent, car il arrive d'une équipe d'usine. Cela fait longtemps qu'il n'a pas couru pour une équipe satellite, alors nous allons le soutenir et j'espère que nous lui permettrons de se sentir à l'aise. Je pense que si nous faisons cela, il sera très rapide."