"Il est peu probable que la majorité des clubs pro survivent"

·1 min de lecture

Ca a le mérité d'être clair. Interrogé par une commission parlementaire, le président de la DNCG, Jean-Marc Mickeler n'y est pas allé de main morte. "La dette du football professionnel français est passée de 500 millions d'euros à 1 milliard en une seule saison. […] Les dépenses se sont maintenues à plus de 2,7 milliards d'euros sans que les recettes n'augmentent. […] sans un apport massif des actionnaires, il est peu probable que la majorité des clubs pro survivent à la saison 2021-2022". N'en jetez plus, on se dirigerait vers une faillite systémique !

Si rien n'est fait, bien évidemment. Et il serait peut-être temps que les dirigeants en prennent conscience et qu'ils se décident à agir vite. Pour l'instant, les seules solutions qu'ils ont trouvé sont la ligue 1 à 18, à partir de 2023, et la pression mise sur Canal+ avec le projet de création de chaîne autonome en OTT. Rien d'autre.

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles