Peut-on empêcher un joueur de représenter son pays ?

SO FOOT
·1 min de lecture

Rien n'est jamais simple en période de trêve internationale. Et quand ce ne sont ni les longs trajets jusqu'en Amérique du Sud ni la fameuse "blessure FIFA" qui cristallisent les tensions, la Covid-19 prend le relais. Au point que nombre d'internationaux évoluant en France ont longtemps cru qu'ils devraient se contenter de regarder leurs compatriotes jouer à la télé en ce mois de mars. La raison : pour toute sortie de l'espace européen, sept jours d'isolement sont désormais offerts à votre retour dans l'Hexagone. Ce qui a poussé les clubs à dresser les barbelés en refusant de libérer leurs joueurs, comme les y autorise la circulaire 1749 de la FIFA. Hors de question de se passer de leurs forces vives pour la reprise du train-train quotidien début avril. Pas de rassemblement avec les Pays-Bas pour Memphis Depay, déplacement en Turquie oblige, ni de retour en Russie pour Aleksandr Golovin, par exemple, pendant que les Bleus frimaient avec la…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com