Philadelphie : une attaque sur la liste de Noël ?

Bancharel, Antoine
Brett Brown et Joël Embiid / USA TODAY
Brett Brown et Joël Embiid / USA TODAY

Annoncés tonitruants après leur recrutement, les Sixers sont encore en rodage offensif. L’entraineur Brett Brown nous raconte cet autre « Process » de l’intérieur. Et ses souhaits.

De notre correspondant à New York,

Brett Brown sait ce qu’il veut recevoir sous le sapin : une attaque au point. Car si ses Sixers cuvée 2019-20 sont déjà impressionnants en défense, avec la deuxième évaluation de toute la NBA, leur base offensive laisse clairement à désirer. Lorsque l’on demande donc au coach des Sixers quand les nouveaux éléments et le nouveau système seront calibrés, celui-ci marque son calendrier d’une grosse croix rouge « aux alentours de Noël ».

Deux vrais intérieurs

Pourquoi ce long processus (moins long quand même que le « Process » vécu dans les années de disette…) ? Parce que  l’effectif est composé de manière assez atypique. Il n’est par exemple pas rare de voir un cinq où tous les joueurs font plus de deux mètres, avec en plus deux vrais intérieurs dominants au poste bas. Alors que le reste de la ligue s’est souvent tourné vers le « small ball »ces dernières années, Philadelphie fait donc plutôt l’inverse. « On n’a pas de meneur traditionnel. On a Ben Simmons (2m08), qui jouait ailier-fort en NCAA et que j’ai mis meneur en NBA, où il est devenu All-Star en seulement deux ans. Ensuite, on a deux grands intérieurs avec des capacités rares : Joel Embiid et Al Horford, donc on essaie de faire un peu du basket de grands costauds à (...) Lire la suite sur sport24.com

Harden ne suffit pas à San Antonio, Doncic inarrêtable contre les Pelicans

NBA : Milwaukee n’arrête plus de gagner, Golden Stade n’arrête plus de perdre

Dallas et Doncic éteignent les Lakers, Evan Fournier brille

Quand Harden marche sur les traces de Jordan

Inscrivez-vous à la newsletter de Sport24

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi