Philippe Clement (AS Monaco) : « Ben Seghir ? Je vais le protéger »

Philippe Clement. (PAQUOT BAPTISTE/L'Équipe)

Deux jours après la performance éclatante d'Eliesse Ben Seghir, pour ses débuts en Ligue 1, son entraîneur à Monaco Philippe Clement a expliqué comment il allait devoir gérer son jeune joueur.

« Comment gère-t-on Eliesse Ben Seghir (17 ans) après son doublé à Auxerre (3-2) en milieu de semaine ?
Ce n'était pas une surprise pour moi, sinon je ne l'aurais pas fait entrer à la mi-temps. Je ne dis pas que j'avais une boule de cristal qui m'a dit qu'il allait marquer deux buts, mais j'avais vu qu'il pouvait aider l'équipe avec ses qualités. On avait parlé ensemble ces dernières semaines pour écrire cette histoire ensemble. Je vais le protéger lors des prochains mois, c'est nécessaire. Ce n'est pas le premier jeune que j'ai à gérer.

lire aussi : Calendrier de la 17e journée de Ligue 1

Je peux dire qu'il ne fera pas d'interview dans les prochaines semaines. On attendra qu'il accumule de l'expérience pour ça. Je veux qu'il se concentre sur le foot. On sait qu'il y a des agents qui viennent, de nouveaux amis qui viennent, des nouvelles copines aussi. J'en ai parlé avec lui. Eliesse, c'est un gagnant. Il comprend qu'il y a des embûches sur la route pour devenir un grand joueur. C'est aussi mon rôle, comme entraîneur et un petit peu comme deuxième père des jeunes joueurs, de dire tout ça : qu'il n'y a pas que du positif sur la route mais aussi des difficultés à venir.

Peut-on le faire enchaîner ou faut-il faire attention ?
Bien sûr qu'on doit y réfléchir. C'est encore un jeune joueur. Son gabarit montre qu'il n'est pas à 100 %. On doit regarder ça, regarder ce qu'il peut faire ou non. Mais comme pour tous les joueurs, pas seulement les jeunes. Nous avons un très bon staff pour ça. Nous sommes tous alignés là-dessus et de ce fait, il n'y a presque pas de blessures ici. Juste Kevin (Volland) en ce moment, à cause d'un coup aux côtes.

Quand Volland sera-t-il disponible ?
Il ne sera pas dans le groupe pendant deux, trois semaines.

Benoît Badiashile n'a pas joué à Auxerre. Que va-t-il se passer pour lui ? On le sait proche d'un départ...
On ne sait pas. Les six derniers mois, il y a eu beaucoup d'intérêt pour plusieurs joueurs. C'est le cas avec Benoît en ce moment. C'est toujours une opération entre trois parties. Tout le monde doit être aligné pour avoir un accord. Je vois que Benoît fait toutes les séances, il est bien. Il a fêté avec tous les joueurs le succès à Auxerre. Il donne des conseils à ses coéquipiers et à ses concurrents. Mais je dois aussi regarder le futur, donc c'était normal de jouer avec Malang (Sarr, au poste de Badiashile d'axial gauche). On verra ce qu'il se passe. »

lire aussi : Toute l'actualité du football