Philippe Clement, entraîneur de Monaco : « Il n'y a pas de problème avec Wissam (Ben Yedder) »

Philippe Clement et Wissam Ben Yedder. (F. Porcu/L'Equipe)

En conférence de presse, ce vendredi, l'entraîneur de Monaco Philippe Clement a pris son temps pour justifier son choix d'avoir fait de Wissam Ben Yedder un remplaçant lors des dernières journées de Championnat.

« Pouvez-vous évoquer la situation de Wissam Ben Yedder ?
Quelle situation ?

Le fait qu'il a débuté sur le banc lors deux des dernières journées de Championnat. Pour quelle raison ?
Il y a plusieurs choses. D'abord, Breel (Embolo) fait une bonne saison. La saison passée, nous avions un milieu de terrain composé de Tchouaméni et Fofana pour la majorité des matches, avec deux attaquants, qui étaient Kevin (Volland) et Wissam (Ben Yedder), qui jouaient ensemble, avec Kevin qui faisait beaucoup de travail sans ballon pour aider le milieu, et Aurélien (Tchouaméni), qui était exceptionnel par sa force, ses courses, sa puissance, pour être de temps en temps présent quand on faisait une pression haute, mais aussi quand le ballon était derrière lui : avec sa puissance et sa vitesse pour aider les défenseurs, il a été le meilleur récupérateur de tout le championnat.

Mo' (Camara), c'est un autre profil. Il est très important devant la défense, mais il n'a pas les mêmes qualités physiques qu'Aurélien. De ce fait, on doit trouver un nouvel équilibre dans l'équipe. Kevin a été blessé à plusieurs reprises. Breel (Embolo) a fait un bon travail comme attaquant, mais avoir Wissam et Breel ensemble, c'est avoir deux vrais attaquants, qui sont moins des joueurs qui sont dans le travail défensif au milieu. Donc c'est plus difficile de garder un équilibre. Breel a fait de bonnes choses, Wissam aussi. Je suis content des deux. Quand tu regardes les statistiques, les deux sont autour de 8 buts. Ils répondent présent à chaque fois qu'ils jouent. Il n'y a pas de problème avec Wissam.

lire aussi : Toute l'actu de Monaco

Vous avez vu son entrée à Lorient (Il a marqué le but égalisateur). À moi de vous poser une question. À City, y a-t-il des questions autour de Haaland ? Parce qu'il ne joue pas tous les matches... Et autour d'Alvarez alors qu'il a disputé une grande Coupe du monde ? Qu'il y ait une rotation des joueurs, c'est de plus en plus le cas dans le foot moderne : pour que les joueurs aient de la fraîcheur pour faire tout ce qu'ils ont à faire. Wissam, j'ai beaucoup de respect pour lui, mais il ne va pas s'améliorer physiquement. On doit avoir un Wissam top à chaque fois qu'il est sur le terrain. Pour le moment, il y a un bon équilibre. Ce n'est pas non plus le même Wissam qu'il y a 3, 4 ou 5 ans.

lire aussi : Le classement de Ligue 1

Comptez-vous pleinement sur lui pour cette deuxième moitié de saison ou la porte lui est-elle ouverte ?
Bien sûr, je veux que Wissam reste. Il a fait de bonnes choses pour l'équipe à Lorient. Pas seulement son but, et on n'a pas besoin que des buts pour un attaquant. Wissam a fait de bonnes choses ces derniers mois. On ne doit pas commencer à parler de [sa situation] comme d'une faiblesse. C'est une force. Je comprends que c'est de temps en temps difficile à comprendre, mais Haaland, qui est un jeune joueur, on peut dire qu'il a l'énergie pour jouer tous les matches, mais il ne joue pas tous les matches. Dernière chose : quand je laisse un joueur jouer tout le temps et qu'il est blessé ou suspendu, l'autre joueur qui peut jouer à son poste n'est jamais prêt s'il n'a pas joué pendant trois ou quatre mois. C'est aussi quelque chose d'important. »