Philippe Clement (Monaco) après le nul à Lorient : « On méritait de gagner »

Philippe Clement ce mercredi soir à Lorient. (Baptiste Paquot/L'Équipe)

Philippe Clement, l'entraîneur de Monaco, a apprécié la performance de ses joueurs en dépit du match nul à Lorient, mercredi (2-2).

Philippe Clement, entraîneur de Monaco, après le nul 2-2 à Lorient : « On méritait de gagner. Nous avons eu la domination, 60 % de possession (58-42, exactement), 16 tirs contre 8. Nous touchons trois fois la barre transversale. Et une action sur Ben Seghir n'a pas été sanctionnée dans la surface, alors que c'était un penalty clair. J'ai trouvé l'arbitre bon, mais le VAR aurait dû intervenir sur cette action.

Sinon, je suis content de la réaction de mon équipe en dépit de la malchance, et de cette égalisation dans les arrêts de jeu. Mes joueurs ont montré de bonnes choses techniquement, tactiquement et mentalement. Lorient a marqué sur corner mais globalement, nous étions plus dangereux qu'eux sur les phases arrêtées. Malheureusement, on n'a pas concrétisé assez. Le deuxième but de Lorient est venu d'une transition, qui est la grande force de cette équipe, mais je retiens que nous avons su en freiner aussi beaucoup. Si on continue de jouer comme on a joué aujourd'hui, on va prendre des points. »

Régis Le Bris, entraîneur de Lorient : « On a vu un bon match de football. J'éprouve un peu de frustration face à un scénario où on mène jusqu'à la 93e minute. Pour autant, sur la dynamique globale du rapport de force, le match nul a toute sa place. On a eu des occasions mais on n'a pas eu celles de Monaco, qui a tapé trois fois la barre transversale.

C'est intéressant d'avoir pu rivaliser avec Monaco, son équipe et ses individualités. On n'espérait pas forcément cela en début de saison. Aujourd'hui, on a montré qu'on pouvait le faire. C'est intéressant aussi d'avoir été mené au score et d'avoir réussi à impulser l'énergie pour renverser le match. On a réussi à le faire à Angers et on avait réussi à le faire en début de saison. Le reproduire encore aujourd'hui, c'est un signal marquant. »

lire aussi : Les tops-flops de Lorient-Monaco : Ouattara et Embolo ont fait le show