Philippe Descola : "Chez les Achuar, un match de foot se termine obligatoirement par un score de parité"

Les Achuar ont une façon pour le moins originale de pratiquer le football, racontez-vous.
Ce qui frappe d'abord, c'est qu'il ne semble pas y avoir de tactiques ni de stratégies particulières, tout le monde court après le ballon, y compris le gardien de but ! Et puis le nombre de joueurs est fluctuant, ce qui engendre un rapport déséquilibré entre les deux équipes : il peut très bien y en avoir cinq d'un côté et dix de l'autre... En fait, il y a comme une absence totale de règles. Ce qui compte, c'est surtout de participer à un jeu collectif, ensemble, dans lequel la balle n'est finalement qu'un prétexte pour mener une action en commun, non l'enjeu d'une compétition.

"Les Achuar termineront forcément le match par une égalité de résultat, quoi qu'il arrive ! Il ne s'agit surtout pas que l'un des camps triomphe sur l'autre, il…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com