Philippe Montanier après la large défaite du TFC face à l'OM : « Marseille avait le vent en poupe »

Le technicien toulousain Philippe Montanier lors du match face à l'OM, le 29 décembre 2022. (B. Papon/L'Équipe)

L'entraîneur toulousain Philippe Montanier a souligné la grande efficacité de l'OM après la lourde défaite de son équipe, qui a concédé 6 buts, en clôture de la 16e journée de Ligue 1 jeudi soir.

« Comment expliquez-vous un tel écart au niveau du résultat (le TFC s'est incliné 6-1 au Vélodrome, jeudi soir en clôture de la 16e journée de Ligue 1) ?
Vous regardez les statistiques, on a concédé 7 tirs cadrés et on a pris 6 buts. On a eu 6 tirs cadrés, on en a mis qu'un. Il y a eu des opportunités, notamment en première mi-temps. Après, il y a les circonstances des buts. On prend le deuxième juste avant la mi-temps et le troisième en début de deuxième période. Tout ça fait que le match a vite été plié face à une bonne équipe de Marseille.

Ce troisième but mentalement vous fait mal...
C'est dur mais même à 4-1, on n'a pas lâché. Il n'y a que les dix dernières minutes que les joueurs ont vraiment pris un coup derrière la tête.

lire aussi : Les tops-flops d'OM - Toulouse : Clauss et Kolasinac voient la vie en rose

Pensez-vous que l'explication est physique ?
Je n'ai pas l'impression, on regardera. On a manqué d'efficacité offensive qui aurait pu nous permettre de rester dans la partie jusqu'au bout. Ce soir, Marseille avait le vent en poupe et a cadré presque toutes ses occasions.

Qu'est-ce qui a vous a le plus gêné pour défendre face à cette équipe ?
On sait que c'est une équipe qui joue avec beaucoup d'intensité et des joueurs de grande qualité. C'est difficile quand on vient ici, ça a été dur pour nous. Mais je pense qu'on a eu du répondant. Sauf les dix dernières minutes.

Quelles satisfactions pouvez-vous tirer d'un match comme celui-là ?
Il faut vite oublier, même si on a fait de bonnes choses. On va jouer Ajaccio, un match qui correspond plus à notre Championnat. On va essayer de vite éliminer ce match et se projeter sur le prochain. Ça va venir vite d'autant qu'on a un peu plus d'une journée de moins de récupération que notre adversaire. En termes d'équité sportive, quand on rencontre un adversaire direct, on aime bien jouer au même moment mais le calendrier est comme ça. Il faut juste se remettre bien physiquement en mentalement. Dimanche sera un autre match. »

lire aussi : Classement de Ligue 1