Philippe Rodier : "Le modèle Ferguson serait impossible aujourd'hui"

SO FOOT

Qu'est-ce qui te fascine tant dans cette figure de l'entraîneur ?

C'est le partage. Je pense que c'est là que se joue la différence entre un bon et un très bon entraîneur : la capacité à transmettre ses idées. Avec le football, ce qui est intéressant, c'est que tu peux relier ça à la culture, l'économie, la politique... Je voulais présenter aux gens à quoi ressemble le chemin pour devenir entraîneur. La vérité, c'est qu'il n'y en a pas qu'un, mais plusieurs. Ça, je pense que c'est important de le montrer parce que quand t'es enfermé dans une société qui est très scolaire, on te bassine avec l'idée selon laquelle il n'y aurait qu'un seul chemin pour réussir. Ce qui est une grande connerie. Aujourd'hui, tu le vois avec les parcours des managers, dans le milieu de l'entreprise, qui ne sont pas issus des écoles de management. Tu le vois avec des entraîneurs qui sont issus du milieu du football, mais…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com


En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages