Philippe Saint-André (Montpellier) : « J'ai hurlé à la mi-temps »

Le manager de Montpellier Philippe Saint-André était furieux après la première mi-temps de ses joueurs. (Ryan Hiscott/INPHO/PRESSE SPORTS/Presse Sports)

Mené 21-0 jusqu'à l'heure de jeu, Montpellier a sauvé le nul face aux London Irish (21-21) en Coupe des champions. Le MHR est qualifié pour les huitièmes mais la manière laisse des regrets, avec trop d'inconstance dans un même match.

Philippe Saint-André, manager de Montpellier, après le nul face aux London Irish (21-21) : « Je retiens qu'on est encore qualifié en phase finale de la Champions Cup. Même sans être exceptionnel, on est encore là. Mais je ne comprends pas cette première période où on est apathique, sans énergie, on marche, on subit... On fait une deuxième période différente avec une énergie folle, on aurait même pu gagner avec le bonus offensif sur la dernière action. Deux visages, ce n'est pas la première fois, c'est ce qui est assez inquiétant.

Ils sont efficaces alors qu'on doit manquer dix opportunités de marquer. Notre ratio occasions/essais n'est pas assez bon, même si on a ce caractère pour bien finir. Mais j'ai du mal à comprendre ce manque de réactivité, d'engagement en première période. J'ai hurlé à la mi-temps, je ne vais pas commencer à hurler avant les coups d'envoi. Ça appartient aux joueurs, aux leaders... On ne peut pas rentrer dans le match avec si peu de grinta et d'intensité. Maintenant, on va jouer un huitième de finale à l'extérieur, on ne mérite pas mieux. »

lire aussi : Le film de Montpellier-London Irish

Paul Willemse, deuxième-ligne de Montpellier : « En fin de match, on a mis plus de vitesse sur le ballon, Cobus (Reinach) a fait du bien après son entrée, il a mis du rythme autour des rucks, ça jouait plus vite, il a secoué les avants. Les remplaçants aussi ont amené de l'énergie. Mais ce n'est pas normal qu'on démarre comme ça... On était en retard partout, ils défendent très bien, ils mettent de l'énergie, nous font reculer... On a aussi trop joué dans notre camp. Mais avec plus de rythme en deuxième période, ça a été mieux. »

lire aussi : Les classements et résultats des poules A et B de Coupe des champions

Thomas Darmon, centre de Montpellier : « Comme souvent cette saison, on ne rentre pas bien dans le match, il y a beaucoup trop d'erreurs, on ne se déplace pas assez, on n'arrive pas à garder le ballon et quand on rentre dans leurs 22, on n'arrive pas à marquer alors que c'était notre force la saison dernière. Il y avait peut-être un peu d'impatience, ça nous handicape. La première période est ratée, heureusement qu'on rectifie le tir en deuxième, car c'était laborieux.

On s'est dit avant le match de rester mobilisés même si on était déjà qualifiés. Eux n'avaient rien à perdre, ils ont joué tous les ballons et peut-être qu'inconsciemment, on n'était pas dedans. On ne fait pas les efforts. On va retenir la deuxième période où on fait des choses très bien, le banc nous a fait beaucoup de bien, a apporté une belle énergie, on enchaîne mieux, on arrive à tenir le ballon. Mais les premières périodes comme ça, ce n'est plus possible. »

lire aussi : Toute l'actualité du rugby