La photo du premier Super Bowl de l'histoire que les Américains ont failli ne jamais voir

Len Dawson à la mi-temps du premier Super Bowl de l'histoire, en janvier 1967. Un cliché resté dans l'oubli jusqu'en 2013. (Bill Ray/Time Life Pictures)

La mort récente du quarterback Len Dawson a remis sur le devant de la scène cette photo culte du sport US prise en 1967.

Il fut un temps où, à la mi-temps du Super Bowl, on pouvait s'en griller une tranquille dans le vestiaire plutôt qu'attendre la fin du show de Shakira. C'était le temps de Len Dawson, le fameux quarterback des Kansas City Chiefs, décédé la semaine dernière à l'âge de 87 ans et héros de ce cliché pris lors du Super Bowl I, le 15 janvier 1967. À ses pieds, une Fresca, un soda bien connu aux États-Unis ; à son bec, une clope ; en face de lui, un photographe, Bill Ray, resté dans l'histoire pour ses prises de vue de Marilyn chantant pour Kennedy, les Beatles ou Elvis... Mais jusqu'à récemment, pas pour cette photo-là, consignée dans les archives suite à un pacte passé le jour du match.

Le repos du guerrier
Pour avoir un accès exclusif aux Chiefs lors de cette première finale, Bill Ray avait dû sceller un deal avec le coach Hank Stram : les images ne pourraient être publiées que si son équipe battait les Packers de Green Bay... Condition qui n'a finalement pas été remplie (défaite 10-35). Le cliché iconique a donc été condamné à l'oubli jusqu'en 2013, année où Life a fouillé ses archives pour publier un portfolio inédit du premier Super Bowl de l'histoire. Évidemment, c'est cette prise de vue anachronique qui a retenu l'attention du grand public, qui l'a aussitôt partagée en masse sur les réseaux sociaux. L'actuel quarterback des Chiefs, Patrick Mahomes, l'a même fait imprimer au dos d'un de ses sweaters.

Alors qu'aujourd'hui personne n'imaginerait Tom Brady dans la même posture, Fred Arbanas, ancien tight end des Chiefs, avait confié qu'à cette époque, le vestiaire était embrumé tant les joueurs y fumaient. Pour Len Dawson, finalement vainqueur et MVP du Super Bowl IV avec les Chiefs en 1969, il s'agissait d'un pur moment de délassement avant de retourner dans le fracas du combat. Un repos du guerrier tout en swag passé, un peu tard, à la postérité.