Un piège nommé Beaujoire

SO FOOT

Et Nice s'accroche, encore et encore. Parti comme une balle dans l'échappée matinale, leader de Ligue 1 dès la sixième journée, l'OGC commence à tirer la langue. " Ils ont le masque ! ", dirait Thierry Adam des joueurs de Lucien Favre. Car actuellement, Nice est dans la position inconfortable de celui qui a vu ses anciens poursuivants le rattraper, et le larguer lentement. Dans le fond, pas de quoi s'affoler. La moto jaune LCL et le type avec son ardoise ne sont pas encore alarmants, puisqu'ils indiquent aux Niçois qu'ils n'ont que deux points de retard sur Paris, et cinq sur Monaco. À neuf journées de la fin, d'un point de vue purement mathématique, rien d'insurmontable. Et derrière, quoi de neuf ? Le reste du peloton semble loin, et la Team OL reste à bonne distance. Mais la vie, et le football en particulier, c'est avant tout une histoire de dynamique. Et clairement, la courbe niçoise commence à vaciller. Comme signes avant-coureurs, il y a eu cette…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com


En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages