Pichardo, Korir, Tsegay, Warner, surprises en relais 4x100 m : ce qu'il faut retenir de la nuit de samedi à dimanche à Eugene

Soirée très dense au Hayward Field samedi, où le relais 4x100 m femmes américain s'est imposé devant la Jamaïque mais où le Canada a piégé les États-Unis chez les hommes. Le Portugais Pedro Pichardo s'impose au triple saut, l'Éthiopienne Gudaf Tsegay sur 5 000 m et le Kenyan Emmanuel Korir sur 800 m. Abandon de Damian Warner au décathlon, où Kevin Mayer vire à la 6e place.

La soirée de vendredi s'est achevée en queue de poisson pour le public américain présent au Hayward Field. Le relais 4x100 m homme US, composé notamment de Christian Coleman et Noah Lyles, a en effet dû se contenter de la médaille d'argent (37''55) derrière le Canada (37''48) d'André de Grasse, la Grande-Bretagne (37''83) venant compléter le podium.

lire aussi

Le Canada remporte le relais 4x100 m des Mondiaux, la France disqualifiée

L'équipe de France qui avait été séduisante en demi-finale en remportant sa course est retombée dans ses travers avec une mauvaise transmission de témoin entre les deux premiers relayeurs, Meba-Mickaël Zeze et Pablo Mateo. Après avoir pris la huitième et dernière place en 38''34, le relais tricolore a logiquement été disqualifié.

Sans le moindre podium en sprint individuel lors de ces Mondiaux, une première dans l'histoire de la compétition, les athlètes américaines ont réagi de belle manière en remportant samedi la finale du 4x100 m devant les grandes favorites jamaïquaines. Le trio de choc Thompson-Herah, Fraser-Pryce et Jackson n'a pas suffi face à la fougue des locales, poussées bruyamment par la foule du Hayward Field. Melissa Jefferson, Abby Steiner, Jenna Prandini et Twanisha Terry offrent donc l'or à leur pays en 41''14.

La Jamaïque, malgré une très bonne Shericka Jackson en dernière position, échoue à la deuxième place (41''18) et l'Allemagne prend sa première médaille des Mondiaux avec le bronze (42''03).

Korir toujours en or sur 800 m

Après sa septième place aux JO de Tokyo, l'an passé, Gabriel Tual a gagné une place en finissant sixième de la finale du 800 m des Championnats du monde de Eugene. Le demi-fondeur de Talence (Gironde) a joué sa carte à fond mais a coincé à 200 m de l'arrivée. Il termine en 1'45''49 dans une finale remportée par le champion olympique kenyan Emmanuel Korir en 1'43"71. L'Algérien Djamel Sedjati s'empare de l'argent avec 1'44"14 et le Canadien Marco Arop est 3e en 1'44"28.

lire aussi

Gabriel Tual 6e de la finale du 800 m aux Mondiaux de Eugene

Pichardo engrange

Pedro Pichardo n'a pas traîné pour assommer la finale du triple saut. En atterrissant à 17,95 m (+ 0,3 m/s) dès son premier essai, le Portugais avait fait un énorme pas vers la médaille d'or, un an après celle gagnée aux JO de Tokyo. Aucun adversaire n'a réussi à faire mieux, et c'est avec cette meilleure performance mondiale de l'année que Pichardo monte sur la plus haute marche du podium, suivi par le Burkinabé Hugues-Fabrice Zango (17,55 m ; + 1,4 m/s) et le Chinois Yaming Zhu (17,31 m : -0,8 m/s).

Seul Français qualifié, Jean-Marc Pontvianne a connu un concours très délicat puisqu'il a mordu cinq de ses six tentatives. Le seul mesuré, à 16,86 m (-0,7 m/s), lui vaut la 8e place.

lire aussi

Les résultats des Mondiaux

Tsegay sacrée sur 5 000 m, Hassan encore sans podium

Deuxième du 1 500 m lundi, l'Éthiopienne Gudaf Tsegay a remporté vendredi le 5 000 m. Dans une course partie sur un train très lent, les Éthiopiennes prenaient les choses en main après une petite discussion en tête de course entre Tsegay, la championne du monde du 10 000 m Letesenbet Gidey et Dawit Seyaum. Le rythme s'élevait enfin et elles n'étaient plus qu'une poignée à jouer la gagne dans le dernier tour avec en plus, les deux Kenyanes Beatrice Chebet et Margaret Kipkemboi, sans oublier la championne olympique néerlandaise Sifan Hassan.

Cette dernière, en retrait cette saison, attaquait à 200 m de la ligne en se faufilant à la corde. Championne du monde en salle du 1 500 m cet hiver, Tsegay répliquait pour s'imposer au bout d'une ligne droite maîtrisée en 14'46''29, devant Chebet (14'46''75) et Seyaum (14'47''36).

Cinquième, Gidey était accueillie, une fois la ligne franchie, par un supporter ayant réussi à pénétrer sur la piste avec un drapeau du Tigré (province autonomiste d'Ethiopie), d'où elle est originaire. D'autres spectateurs ont également manifesté leur soutien au Tigré dans les coursives du stade. Déjà hors du podium sur le 10 000 m, Hassan se classe sixième en 14'48''12.

Le champion du monde grenadien Anderson Peters a conservé son titre au javelot avec un jet à 90,54 m devant le champion olympique indien Neeraj Chopra (88,13 m) et le Tchèque Jakub Vadlejch (88,09 m).

Warner abandonne, Mayer 6e

Coup de théâtre sur le 400 m du décathlon, dernière épreuve de la première journée, avec la blessure du champion olympique Damian Warner. Le Canadien, touché à la cuisse gauche, était alors en tête au classement général. Le vice-champion olympique Kevin Mayer pointe lui en 6e position avec 4372 points (32 unités de mieux qu'à Tokyo l'an passé).

Le Français a bien démarré sa journée avec 10''62 (0,8 m/s) au 100 m, 7,54 m (+1,1 m/s) à la longueur avant un trou d'air au poids (14,98 m). Il s'est repris à la hauteur avec 2,05 m et a bouclé son premier 400 m depuis un an en 49"40, ce qu'il trouvait satisfaisant. Le Portoricain Ayden Owens-Delerme, avec un excellent 45''07 dans la dernière épreuve de la journée, vire en tête avec 4606 points.

lire aussi

Kevin Mayer 6e à la fin de la première journée, Damian Warner abandonne

Les deux relais français en finale du 4x400 m

Les deux relais 4x400 m français se sont qualifiés pour les finales qui auront lieu dimanche, et leur joie doit contraster avec la déception néerlandaise. En effet, les Françaises (Sokhna Lacoste, Shana Grebo, Sounkamba Sylla et Amandine Brossier) avaient terminé 4es de leur demi-finale dans un premier temps en 3'28''89 derrière les États-Unis (avec A Felix), la Grande-Bretagne et les Pays-Bas. Mais elles ont bénéficié de la disqualification batave (bâton tombé) pour grimper d'un rang et être automatiquement qualifiées. Elles seraient toutefois passées au temps de toute façon.

Le relais masculin (Thomas Jordier, Loïc Prévot, Simon Boypa (remplaçant Ludovic Ouceni initialement prévu mais victime d'une gêne à un ischio) et Téo Andant) est lui aussi en finale, qualifié au temps après sa 4e place en demi-finale en 3'03''13, pour un centième devant les Pays-Bas, cinquièmes de l'autre demi-finale en 3'03''14.

Les mésaventures de Zagré

Les séries du 100 m haies avaient eu lieu dans la matinée à Eugene. La Belge Anne Zagré, 5e en 13''25 de sa course, avait été gênée par la chute de l'Américaine Nia Ali. Après deux appels de sa Fédération, elle a été autorisée à courir à nouveau dans l'après-midi, seule, et devait faire 13''12 ou moins pour passer en demi-finale. Elle était tout proche de réussir son pari mais trébucha sur la dernière haie, franchissant la ligne à terre en 14''09. Image terrible qui émut le Hayward Field. « J'étais bien, je me précipitais pour aller vite jusqu'à la ligne et j'oublie de passer correctement cette dernière haie, déplorait-elle. Courir toute seule c'était plutôt sympa... mais ce n'était pas ma journée. Je vais me souvenir de ces Mondiaux ! »

lire aussi

Toute l'actualité des Mondiaux

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles