Pierre Le Corre et Margot Garabedian remportent la première YOTTA XP

La YOTTA XP s'est disputée du côté de Vichy. (P. Rudel)

À l'issue d'une course relevée pour une première édition, les deux Français Pierre Le Corre et Margot Garabedian ont remporté, ce samedi à Vichy, la première édition de la YOTTA XP, un format inédit avec un enchaînement natation et course à pied à répéter cinq fois dans des délais de plus en plus courts.

La première édition de la YOTTA XP a rassemblé un plateau particulièrement relevé pour un format aussi inédit. Au programme, 5 boucles de 8 km de course à pied et 1 km de natation à réaliser avec une limite de temps à chaque tour plus courte (1 heure pour la première et 5 minutes de moins à chaque boucle ensuite). Des champions du monde, d'Europe et de France de triathlon, des vainqueurs d'Ironman... Beaucoup d'athlètes ont joué le jeu de cet aquathlon sur un format « Backyard ultra », course de trail running sur le principe du « dernier homme debout ».

Chez les hommes, accompagné sur les deux premières boucles par l'Australien Marcel Walkington, Pierre Le Corre, grand favori sur le papier, a ensuite imposé son rythme. Parti dans la dernière manche avec 1'36'' d'avance sur l'Australien, le Français n'a, ensuite, jamais été inquiété. À l'arrivée, après avoir nagé 5 km et couru 40 km, le triathlète de l'équipe de France a franchi la ligne d'arrivée avec 3'5'' d'avance sur Marcel Walkington. Le podium du jour est complété par le Français Etienne Diemunsch, à 5'50'' du vainqueur.

Margot Garabedian maîtrise la course féminine

Dans la course féminine, Margot Garabedian, championne du monde d'aquathlon, est parvenue à faire la différence dès la première boucle. Avec plus de deux minutes d'avance à l'issue du premier tour, elle a ensuite pu contrôler ses adversaires jusqu'au dernier tour, qu'elle entamait avec une marge de 4'46'' sur la Slovaque Ivana Kuriackova.

À 26 ans, la Française, également habituée des épreuves courte distance de triathlon avec le maillot bleu, l'emporte devant Manon Genet, championne de France et vice-championne du monde de triathlon longue distance, qui s'est arrachée dans les derniers kilomètres pour combler un retard initial de plus d'une minute sur la Slovaque, finalement troisième.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles