Pierre Laigle : "1998 restera la plus grande déception de ma carrière"

SO FOOT
·1 min de lecture

Il y a 30 ans, vous débutiez en pro, à Lens, sous les ordres d'Arnaud Dos Santos, en D2...
Ça fait un bout de temps ! C'était assez soudain. Je faisais partie du groupe pro, mais je ne m'attendais jamais à des débuts pareils. J'avais fait le stage de préparation d'avant-saison et tout s'est précipité. L'arrière gauche de l'époque, dont j'ai oublié le nom, s'est blessé. Je n'évoluais pas à ce poste, plutôt ailier gauche ou milieu offensif. Et je me retrouve à jouer toute la deuxième mi-temps du premier match de préparation. Ça se passe bien, ensuite je deviens titulaire et je ne quitte plus l'équipe. Tout est allé très vite. J'ai profité d'une blessure pour m'imposer, mais il fallait saisir sa chance.

Peut-on parler d'un rêve de gosse pour un gamin du bassin minier ?
Clairement. Mais ça n'a pas été si simple. J'arrive à Lens vers 10-11 ans et…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com