Pierre Ménès met en demeure EA Sports et son jeu FIFA

Thomas
·2 min de lecture
Pierre Ménès EA Sports
Ecarté par EA Sports du commentaire des jeux FIFA, Pierre Ménès réagit par la voix de son avocat.

Un mois s’est écoulé, depuis la diffusion sur Canal +, du document signé de Marie Portolano, « Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste », pour dénoncer des formes de comportements sexistes, au sein des rédactions sportives des médias en France. Depuis, Pierre Ménès se mure dans le silence, absent des plateaux du Canal Football Club, il est aussi discret sur les réseaux sociaux, lui qui tweetait à tour de bras, jusqu’alors.

Un mois après, Pierre Ménès reste dans la tourmente du reportage

Invité sur le plateau de l’émission Touche pas à mon poste, ce jeudi soir, son avocat Arash Derambarsh est revenu sur la situation personnelle de son client, forcément compliquée pour lui, et il s’est exprimé sur quelques conséquences de l’après, notamment de sa mise à l’écart décidé par EA Sports, éditeur des jeux estampillés FIFA. Pierre Ménès devait être aux commentaires de la future édition FIFA 22, mais le 25 mars dernier, d’un tweet, Electronic Arts a mis un terme à leur collaboration.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Son avocat met en demeure EA Sports pour obtenir des explications

Une décision que Maître Arash Derambarsh dénonce et contre laquelle il a décidé de se battre. « Je condamne de la façon la plus ferme ce qu’a fait Electronic Arts. Avec mon confrère, Maître Nicolas Rebbot, nous avons mis en demeure FIFA (EA Sports, ndlr), parce qu’on ne résilie pas un contrat sur Twitter, sur des faits qui sont potentiellement reprochés. C’est pas ça le droit. » En conséquence de quoi, le conseil de Pierre Ménès prévient : « S’ils ne répondent ça sera une assignation ». Comme l’aurait dit le journaliste en commentaires des parties, avec la direction de EA Sports, ils « ne passeront pas leurs vacances ensembles ».