Les pilotes F1 veulent changer le système du permis à points

Fabien Gaillard
·3 min de lecture

À Sotchi, les commissaires de la FIA ont sanctionné pour une double infraction, le Britannique s'étant rendu coupable d'avoir effectué deux essais de départ au mauvais endroit à la sortie des stands. Il a reçu deux pénalités de cinq secondes en course ainsi que deux points de pénalité sur sa Super Licence, le faisant grimper à 10 sur 12 possibles avant une suspension d'une épreuve.

Mais ces points ont finalement été retirés et transformés en amende pour l'écurie, en basant ce revirement sur des échanges radio prouvant que c'est bien Mercedes qui a informé son pilote qu'il pouvait procéder à ce test hors de la zone prévue. Toute cette situation a déclenché un débat concernant le système de points de pénalité et la façon dont certaines infractions donnent automatiquement lieu à des sanctions, qu'importe la gravité estimée des faits. La question a été au cœur du briefing des pilotes du GP de l'Eifel.

Lire aussi :

Les pilotes critiquent les points de pénalité qu'avait eus Hamilton

"J'ai soulevé cette question lors de la réunion des pilotes concernant les points de pilotage", a déclaré Daniil Kvyat. "Comment parfois ils les donnent à quelqu'un, puis les retirent. Je pense qu'il faut que ce soit revu."

"Si vous avez ces points de pénalité parce que vous causez, disons, une collision dangereuse avec quelqu'un ou une manœuvre vraiment dangereuse, et que c'est clairement de la faute d'une personne, alors OK, c'est justifié. Mais des infractions aux drapeaux bleus, toutes les conneries comme ça, je ne pense pas qu'il faille vraiment infliger des points sur la licence. Ce n'est pas une station de taxis, vous savez. Nous devons être capables de toujours repousser les limites. Donc, il faut juste, je pense, revoir légèrement le système."

Pierre Gasly abonde dans le sens de son équipier. "Je ne suis pas un grand fan de ces points. Dani en a parlé, parce qu'il était dans une situation où ils lui ont mis quelques trucs sur le dos, où je crois qu'il n'a pas fait de pilotage dangereux ou quelque chose de ce genre. Je trouve juste que c'est un peu étrange."

"Je crois qu'en F1, nous nous respectons tous les uns les autres. Parfois, il y a des accrochages avec d'autres pilotes, ça fait partie du sport automobile. Mais à la fin, le respect est toujours là. Je ne pense pas que ce soit la bonne façon d'aborder les incidents qui se produisent parfois. Je crois que nous pensons être assez grands et assez mûrs pour discuter de ces questions."

Lire aussi :

Comment Haas a inspiré la dernière tendance des ailerons arrière

Lando Norris, pilote McLaren, estime que le briefing a été une occasion utile pour les pilotes d'exprimer leur point de vue. "Je pense que les commissaires ont une meilleure compréhension de ce qui mérite des points de pénalité et de ce qui n'en mérite pas."

"Parce qu'il y a des règles qui font qu'un pilote obtient des points de pénalité alors qu'il ne devrait pas. Cela ne devrait être que pour des choses qui sont vraiment dangereuses, ou qui causent de graves accidents, ou des choses qui ont vraiment trait à la sécurité. Je pense que cela a été légèrement clarifié, mais nous verrons à l'avenir quand les gens en recevront à nouveau."

Interrogé sur le sujet, le directeur de course Michael Masi a refusé de commenter le débat. "Les discussions qui ont lieu lors du briefing des pilotes sont entre les pilotes, moi-même et les managers des équipes. Et nous continuerons à avoir toutes les discussions, bonnes, mauvaises ou autres, dans cet environnement, et moi, dans cet environnement, je ne ferai pas de commentaires."