Ces pilotes qui ont triomphé sur leur Grand Prix national

Rédaction Motorsport.com
·8 min de lecture

Lire aussi :

Les 29 pilotes vainqueurs en MotoGP Les duels entre coéquipiers MotoGP en 2020 Le palmarès complet de la saison 2020

Cliquez sur les flèches pour passer d'une photo à l'autre.

Andrea Dovizioso

Andrea Dovizioso<span class="copyright">Gold and Goose / Motorsport Images</span>
Andrea DoviziosoGold and Goose / Motorsport Images

Gold and Goose / Motorsport Images

Parmi les plus belles victoires d'Andrea Dovizioso se trouve celle qu'il a conquise au Grand Prix d'Italie en 2017. L'année suivante, il s'est également imposé à Misano, lors du Grand Prix de Saint-Marin.

Danilo Petrucci

Danilo Petrucci<span class="copyright">Ducati Corse</span>
Danilo PetrucciDucati Corse

Ducati Corse

Longtemps en quête d'un premier succès, Danilo Petrucci a fini par y parvenir sur l'épreuve qui lui tenait le plus à cœur, le Grand Prix d'Italie disputé au Mugello en 2019. Comme Andrea Dovizioso deux ans plus tôt, il y est parvenu en tant que pilote officiel Ducati, de quoi décupler ses émotions !

Valentino Rossi

Valentino Rossi<span class="copyright">Yamaha Motor Racing</span>
Valentino RossiYamaha Motor Racing

Yamaha Motor Racing

Valentino Rossi a été invaincu au Grand Prix d'Italie, au Mugello, de 2002 à 2008. Il a également remporté trois victoires sur l'épreuve la plus proche de lui géographiquement, celle de Misano, en 2008, 2009 et 2014.

Loris Capirossi

Loris Capirossi<span class="copyright">Gold and Goose / Motorsport Images</span>
Loris CapirossiGold and Goose / Motorsport Images

Gold and Goose / Motorsport Images

L'année de son retour en 500cc en 2000, après une première tentative après laquelle il était reparti en quête du titre 250cc, Loris Capirossi s'est imposé au Grand Prix d'Italie du Mugello.

Luca Cadalora

Luca Cadalora<span class="copyright">Gold and Goose / Motorsport Images</span>
Luca CadaloraGold and Goose / Motorsport Images

Gold and Goose / Motorsport Images

Lui aussi prophète en son pays, Luca Cadalora a remporté le Grand Prix d'Italie 500cc en 1993, à l'époque sur le circuit de Misano.

Casey Stoner

Casey Stoner<span class="copyright">Ducati Corse</span>
Casey StonerDucati Corse

Ducati Corse

Véritable roi de Phillip Island, au point qu'un virage y porte son nom, Casey Stoner a remporté le Grand Prix d'Australie six fois consécutives, entre 2007 et 2012.

Mick Doohan

Mick Doohan<span class="copyright">Repsol Media</span>
Mick DoohanRepsol Media

Repsol Media

Avant Casey Stoner, il y eut bien sûr Mick Doohan, et le quintuple Champion du monde a, lui, eu l'opportunité de disputer le Grand Prix d'Australie sur deux circuits et d'y gagner : deux fois à Eastern Creek (1992 et 1995) et une à Phillip Island (1998).

Wayne Gardner

Wayne Gardner<span class="copyright">Gold and Goose / Motorsport Images</span>
Wayne GardnerGold and Goose / Motorsport Images

Gold and Goose / Motorsport Images

Wayne Gardner a lui aussi gagné le Grand Prix d'Australie, à Phillip Island, en 1989 et 1990.

Dani Pedrosa

Dani Pedrosa<span class="copyright">Gold and Goose / Motorsport Images</span>
Dani PedrosaGold and Goose / Motorsport Images

Gold and Goose / Motorsport Images

Parmi ses 31 victoires MotoGP, Dani Pedrosa a réussi à s'imposer sur les quatre circuits espagnols ayant figuré au calendrier. Il a notamment remporté trois fois le GP d'Espagne, à Jerez, et s'est aussi imposé quatre fois à Valence, une fois à Barcelone et une fois en Aragón.

Jorge Lorenzo

Jorge Lorenzo<span class="copyright">Yamaha Motor Racing</span>
Jorge LorenzoYamaha Motor Racing

Yamaha Motor Racing

De même, Jorge Lorenzo a réussi à s'imposer sur les quatre circuits espagnols figurant actuellement au calendrier, dont trois fois au GP d'Espagne, à Jerez. Il a aussi gagné cinq fois à Barcelone, trois à Valence et deux fois en Aragón.

Marc Márquez

Marc Márquez<span class="copyright">Gold and Goose / Motorsport Images</span>
Marc MárquezGold and Goose / Motorsport Images

Gold and Goose / Motorsport Images

Et Marc Márquez n'est bien sûr pas en reste, puisque lui aussi a tout gagné en Espagne. C'est Aragón qui figure le plus à son palmarès en ce sens, avec cinq victoires, mais il a également remporté trois fois le GP d'Espagne (à Jerez), et a gagné deux fois à Barcelone et Valence.

Álex Crivillé

Álex Crivillé<span class="copyright">Repsol Media</span>
Álex CrivilléRepsol Media

Repsol Media

Sur ses 15 victoires en catégorie reine, le Champion du monde 1999 Álex Crivillé a connu cinq fois le succès sur le sol espagnol, entre le GP d'Espagne disputé à Jerez et celui de Catalogne à Barcelone.

Sete Gibernau

Sete Gibernau<span class="copyright">Gold and Goose / Motorsport Images</span>
Sete GibernauGold and Goose / Motorsport Images

Gold and Goose / Motorsport Images

Si Jerez reste lié au nom de Sete Gibernau pour un épisode qu'il préfèrerait oublier, c'est aussi là qu'il a remporté en 2004 le Grand Prix d'Espagne. Trois ans plus tôt, il s'était déjà imposé à Valence.

Alberto Puig

Alberto Puig<span class="copyright">Gold and Goose / Motorsport Images</span>
Alberto PuigGold and Goose / Motorsport Images

Gold and Goose / Motorsport Images

Vainqueur une seule fois dans la catégorie reine, c'est au Grand Prix d'Espagne qu'Alberto Puig s'est imposé en 1995, sur le circuit de Jerez.

Eddie Lawson

Eddie Lawson<span class="copyright">Gold and Goose / Motorsport Images</span>
Eddie LawsonGold and Goose / Motorsport Images

Gold and Goose / Motorsport Images

Quatre fois Champion du monde en dix ans de carrière, Eddie Lawson a accroché le Grand Prix des États-Unis, disputé à Laguna Seca, à son palmarès en 1988.

Wayne Rainey

Wayne Rainey<span class="copyright">Gold and Goose / Motorsport Images</span>
Wayne RaineyGold and Goose / Motorsport Images

Gold and Goose / Motorsport Images

Après le succès d'Eddie Lawson, et avant un autre signé John Kocinski, Wayne Rainey s'est imposé trois fois au Grand Prix des États-Unis, de 1989 à 1991.

John Kocinski

John Kocinski<span class="copyright">Gold and Goose / Motorsport Images</span>
John KocinskiGold and Goose / Motorsport Images

Gold and Goose / Motorsport Images

La troublante saison 1993 de John Kocinski aura au moins eu pour effet positif de voir l'Américain s'imposer à domicile, à Laguna Seca, dans la catégorie 500cc. Il pilotait alors la Cagiva qu'il avait récupérée deux mois après avoir été renvoyé du Team Tech3 avec lequel il avait commencé la saison en catégorie 250cc.

Nicky Hayden

Nicky Hayden<span class="copyright">Gold and Goose / Motorsport Images</span>
Nicky HaydenGold and Goose / Motorsport Images

Gold and Goose / Motorsport Images

Sur les trois victoires qu'il a conquises en MotoGP, Nicky Hayden en a fêté deux à domicile en s'imposant au Grand Prix des États-Unis à Laguna Seca, en 2005 et 2006.

Lire aussi :

C'était un 10 juillet : Hayden secoue Laguna avec sa 1ère victoire

Wil Hartog

Wil Hartog<span class="copyright">Nationaal Archief</span>
Wil HartogNationaal Archief

Nationaal Archief

Au guidon d'une Suzuki privée, Wil Hartog a décroché en 1977 sa première victoire en catégorie 500cc, et l'a fait avec l'art et la manière puisque non seulement il s'est imposé à domicile, à Assen, mais il a également été le premier Néerlandais à gagner dans la catégorie.

Makoto Tamada

Makoto Tamada<span class="copyright">Gold and Goose / Motorsport Images</span>
Makoto TamadaGold and Goose / Motorsport Images

Gold and Goose / Motorsport Images

Makoto Tamada reste à ce jour le dernier vainqueur japonais en MotoGP, et c'est précisément sur son Grand Prix national, à Motegi, qu'il avait conquis ce succès (le deuxième pour lui), en 2004.

Norick Abe

Norick Abe<span class="copyright">Marlboro Yamaha Team</span>
Norick AbeMarlboro Yamaha Team

Marlboro Yamaha Team

Victorieux trois fois en 500cc, Norick Abe a notamment remporté à deux reprises le GP du Japon à Suzuka, en 1996 et 2000.

Miguel Oliveira

Miguel Oliveira<span class="copyright">Gold and Goose / Motorsport Images</span>
Miguel OliveiraGold and Goose / Motorsport Images

Gold and Goose / Motorsport Images

Le Grand Prix du Portugal n'était initialement pas prévu au calendrier en 2020, mais son ajout, engendré par les chamboulements dus à la crise sanitaire, a vu triompher le seul pilote portugais du plateau, Miguel Oliveira !

Bonus - Giacomo Agostini

Bonus - Giacomo Agostini<span class="copyright">Gold and Goose / Motorsport Images</span>
Bonus - Giacomo AgostiniGold and Goose / Motorsport Images

Gold and Goose / Motorsport Images

Giacomo Agostini, pilote le plus titré de l'Histoire, n'a jamais remporté le Grand Prix d'Italie en tant que tel, mais à son époque c'est sous d'autres appellations que se disputaient les courses sur le sol italien. Il s'est ainsi imposé six fois au Grand Prix des Nations dans la catégorie 500cc, épreuve disputée à Monza et Imola durant ces années-là (de 1966 à 1975).

Bonus - Franco Uncini

Bonus - Franco Uncini<span class="copyright">Gold and Goose / Motorsport Images</span>
Bonus - Franco UnciniGold and Goose / Motorsport Images

Gold and Goose / Motorsport Images

Même chose pour Franco Uncini, qui sur ses cinq victoires en 500cc en a signé une à domicile, au Grand Prix des Nations disputé à Misano. C'était en 1982, l'année de son titre de Champion du monde.

Bonus - Pierfrancesco Chili

Bonus - Pierfrancesco Chili<span class="copyright">Gold and Goose / Motorsport Images</span>
Bonus - Pierfrancesco ChiliGold and Goose / Motorsport Images

Gold and Goose / Motorsport Images

Il en va de même pour Pierfrancesco Chili, dont l'unique victoire 500cc a été célébrée au Grand Prix des Nations 1989, disputé à Misano soit dans la région d'Émilie-Romagne dont il est originaire.

Bonus - Carlos Checa

Bonus - Carlos Checa<span class="copyright">Gold and Goose / Motorsport Images</span>
Bonus - Carlos ChecaGold and Goose / Motorsport Images

Gold and Goose / Motorsport Images

Vainqueur seulement deux fois en catégorie reine au cours de sa carrière, Carlos Checa ne s'est pas imposé au GP d'Espagne, mais bien sur le sol national malgré tout. Natif de la province de Barcelone, il a d'abord triomphé "chez lui", au Grand Prix de Catalogne en 1996, puis au Grand Prix de Madrid, à Jarama, deux ans plus tard.

Bonus - Franco Morbidelli

Bonus - Franco Morbidelli<span class="copyright">Gold and Goose / Motorsport Images</span>
Bonus - Franco MorbidelliGold and Goose / Motorsport Images

Gold and Goose / Motorsport Images

Plus récemment, on peut également citer Franco Morbidelli, qui a fêté sa première victoire MotoGP au Grand Prix de Saint-Marin, disputé au mois de septembre à Misano.

Bonus - Álex Rins

Bonus - Álex Rins<span class="copyright">Motogp.com </span>
Bonus - Álex RinsMotogp.com

Motogp.com

Victorieux une seule fois cette saison, Álex Rins a triomphé sur l'épreuve qui lui tient le plus à cœur, le Grand Prix d'Aragón, région à laquelle il est attaché depuis l'enfance.

Bonus - Joan Mir

Bonus - Joan Mir<span class="copyright">Gold and Goose / Motorsport Images</span>
Bonus - Joan MirGold and Goose / Motorsport Images

Gold and Goose / Motorsport Images

C'est également sur le sol espagnol que Joan Mir a fêté sa première victoire MotoGP peu avant de remporter le titre de Champion du monde. L'épreuve, disputée à Valence, portait cette fois le nom de Grand Prix d'Europe.