Les pilotes Yamaha saluent l'arrivée prochaine de Crutchlow

Léna Buffa
·4 min de lecture

À la veille du second Grand Prix organisé à Valence, l'avant-dernier de la saison 2020, a admis qu'il était sur le point de sceller un accord avec Yamaha afin de s'engager en tant que pilote d'essais, prêt à tourner la page dans quelques jours après dix ans de présence en MotoGP en tant que titulaire.

Lire aussi :

Cal Crutchlow "en discussions très avancées" avec Yamaha

Le recrutement de l'Anglais intervient alors que s'est vu montrer la porte de sortie au terme d'une année beaucoup moins productive que prévu et qui laisse un sentiment amer aux deux parties. Recruté après avoir quitté Honda et mis brusquement un terme à sa carrière de course, le #99 n'a été vu que deux fois sur la Yamaha cette année, en février à Sepang puis en octobre lors du test de découverte du circuit de Portimão.

À chaque fois, le triple Champion du monde a dû se contenter d'une M1 de l'an dernier, Yamaha expliquant par les problèmes logistiques liés à la crise sanitaire les difficultés à faire rapatrier d'Iwata une nouvelle machine de dernière spécification. Les mauvais chronos du Majorquin lors du test portugais ont fini de noircir le tableau, lui-même admettant ne pas être surpris par la mauvaise image que cela a pu donner de son potentiel en tant que pilote d'essais.

Pour les pilotes actuels du groupe, qui ont déjà exprimé leur étonnement face au peu de roulages de Lorenzo avec la M1, ce changement à venir est accueilli avec satisfaction, compte tenu de l'expérience de Crutchlow auprès de trois constructeurs et de son expertise après des années de développement de la Honda titré avec Marc Márquez.

"Je pense que c'est très important pour nous", juge notamment . "Cette année, notre pilote d'essais n'a pas fait beaucoup de tours. Comme tous les constructeurs, ce serait bien d'avoir un pilote qui veuille vraiment rouler sur la Yamaha et qui fasse beaucoup d'essais sur la moto. Je pense que cela nous fait défaut en ce moment. Cal pilote la Honda, il a aussi piloté la Yamaha et la Ducati. Je pense donc que c'est une très bonne opportunité pour Yamaha. Je trouve ça super et j'espère qu'ils vont trouver un accord pour que Cal rejoigne la famille l'an prochain."

"Mon sentiment est que ce serait clairement très important si on pouvait avoir Cal, parce que ce que j'aime chez lui c'est qu'il est très direct dans ses commentaires", observe quant à lui , usant de l'euphémisme de l'année. "C'est clair que j'aime son caractère, car il est très direct et c'est ce dont on a besoin à l'heure actuelle dans l'équipe. [...] S'il doit vous dire quelque chose de négatif, il le fera, et c'est ce qu'il nous faut. On a besoin de comprendre si quelque chose fonctionne ou pas, mais pas dans cinq mois, le jour-même, car on doit beaucoup progresser."

"C'est une décision qui ne dépend clairement pas de nous, mais de Yamaha. Ce que j'aime chez Cal en tout cas, c'est qu'il peut faire fortement progresser la moto", poursuit l'Espagnol, estimant que l'actuel pilote LCR pourrait aider Iwata à corriger ses faiblesses. "Ce que l'on voit sur les Honda c'est qu'ils ont beaucoup de grip arrière, et lui il sait à quel point ils en ont. Et puis, quand je vois Cal dans ses bons jours, il est très dur à battre. Alors il peut apporter de très bonnes informations."

Lire aussi :

Dovizioso : Partir pour mieux revenir, un choix "risqué" mais assumé

Un temps pressenti, , qui assure toutefois voir en Cal Crutchlow des qualités comparables.

"Pour moi, Cal est une bonne idée parce qu'il est rapide et il est encore pilote [de course]. Je suis donc content, on s'entend bien", souligne le #46. "Mais je pense que Dovizioso aussi aurait pu être une très bonne option pour Yamaha. Quand j'ai appris [le recrutement de] Jorge, j'étais très content parce que Jorge est très bon sur la M1. Mais Dovi et Crutchlow ont aussi couru cette année et je pense donc qu'ils sont plus prêts."

Avec Vincent Lalanne-Sicaud