Et si le piratage n'était que de la légitime défense ?

SO FOOT
·1 min de lecture

Il existe tellement d'idées fausses dont il faut tordre le cou autour de ce fameux phénomène du piratage. D'abord, la difficulté d'en évaluer le préjudice. Les chiffres cités par les acteurs économiques du monde sportif (clubs, chaînes de télé, etc.) et en particulier du foot (la Ligue ose même balancer 500 millions d'euros...) repose sur de fausses suppositions. Dont cette incroyable conviction que toutes les personnes qui s'embêtent à scruter leur streaming incertain ou figé sur leur ordi ou leur tablette seraient prêts à payer le coût, de plus en plus onéreux, d'un abonnement légal. Se baser sur une telle utopie illustre à quel point la réalité sociale échappe complètement aux dirigeants du foot pro. Le fiasco Mediapro l'avait d'ailleurs illustré. Que ce soit la LFP ou les diffuseurs potentiels, tous paraissent persuadés de l'existence d'un puits sans fond de clients capables de débourser n'importe quelle somme, non seulement…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com