Pirro insinue que Honda serait derrière la suppression des wild-cards

Germán Garcia Casanova
motorsport.com

Arrivé chez Ducati en 2013, a disputé 17 Grands Prix MotoGP sous les couleurs de l'équipe italienne, principalement en tant que wild-card. Chacune de ces trois dernières saisons, l'ancien vainqueur d'un Grand Prix Moto2 a réalisé les trois wild-cards consenties par le règlement, un rendez-vous devenu traditionnel et qui s'inscrit directement dans le programme d'essais du constructeur.

Cette année aussi, Pirro était donc censé s'aligner au Mugello, à Misano et à Valence, jusqu'à ce que le coronavirus ne frappe le championnat de plein fouet et n'engendre le report des courses. Puis, ces derniers jours, une décision radicale a été prise : celle d'interdire aux pilotes non titulaires et non remplaçants de participer à des manches du championnat durant cette saison 2020 si atypique, afin de ne pas augmenter le nombre de personnes présentes lors de chaque course.

Michele Pirro

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce
Michele Pirro <span class="copyright">FMI</span>
Michele Pirro FMI

FMI

Sortie de confinement à Misano

En attendant de reprendre la compétition avec le championnat italien et de retrouver l'équipe d'essais de Ducati pour œuvrer au développement de la GP20, Michele Pirro était à Misano la semaine dernière lorsque le circuit a rouvert ses portes. C'est lui qui a eu l'honneur d'arpenter le nouveau bitume en premier, dans le cadre d'un entraînement informel au guidon, notamment, de la version de route de la Panigale V4.

Lire aussi :

Dovizioso n'a "pas de proposition de Ducati" pour le moment

"J'ai fait le shakedown de la piste seul afin d'étrenner le nouvel asphalte et les modifications que Franco Uncini a fait faire dans certaines voies de dégagement. Pendant le test, ensuite, j'ai eu l'occasion de faire quelques tours de plus, je me suis amusé", explique-t-il. "J'étais seul. J'ai même changé les pneus moi-même… j'ai eu du mal !"

"Chez Ducati, ils sont encore tous en stand-by. Le premier vrai test, nous devrions le faire le 28, toujours à Misano. On verra, car il y a toujours le problème lié au fait que l'on ne peut pas venir d'une autre région", précise Michele Pirro, qui indique par ailleurs qu' n'a pas souhaité être de la partie la semaine dernière : "Il n'aime pas beaucoup rouler avec les motos de série et les conditions n'étaient pas réunies pour qu'il vienne avec toute l'équipe." En attendant de reprendre la piste dans des circonstances plus normales, les deux pilotes officiels Ducati en MotoGP ont repris leurs entraînements communs et opté pour le motocross.

Avec Sebastian Fränzschky

À lire aussi