Une piste inédite et technique pour les Championnats du monde de BMX

Les Tricolores se sont déjà affrontés sur cette piste de Nantes lors des Championnats de France, deux semaines avant le début des Mondiaux. (Q. Robardet/L'Equipe)

Les meilleurs riders du monde s'affrontent ce week-end lors des Championnats du monde de BMX, sur la piste du Parc des expositions de Nantes. Une piste technique et originale, dessinée spécialement pour l'événement, que les Tricolores ont eu la chance de découvrir il y a deux semaines aux Championnats de France.

Pour un novice, la piste dessinée au Parc des expositions de Nantes pour les Championnats du monde de BMX ressemble à beaucoup d'autres. Un départ en hauteur, trois virages et des enchaînements de sauts à maîtriser pour éviter la chute et espérer passer la ligne d'arrivée en tête. Mais Benoit Duployer, responsable du Comité local d'organisation, chargé de l'installation de la piste des Mondiaux, ne s'y trompe pas : « Toutes les pistes sont différentes. Ici, on a un tracé assez resserré, plutôt technique ».

Pour choisir la forme du tracé, le nombre et la hauteur des bosses ou la taille des virages, deux entreprises spécialisées ont été choisies par les organisateurs. La Fédération internationale impose des longueurs et des largeurs de piste standard, que les organisateurs doivent obligatoirement respecter. Le parcours est long de 400 mètres environ, avec assez de place en largeur pour que 8 athlètes puissent s'aligner de front sur la ligne de départ. « La piste dessinée est assez inhabituelle. Il y a un premier grand virage à gauche, puis un deuxième virage à gauche, ce qui ne se voit pas souvent », souligne Benoit Duployer.

Autre impératif : deux départs, l'un à 5 mètres, l'autre à 8 mètres, sont prévus. Selon leurs catégories, les athlètes s'élancent depuis l'un ou l'autre. Les deux premières sections de bosses ont aussi une variante, le tracé des femmes n'étant pas exactement le même que celui des hommes.

lire aussi

Sylvain André au pied du podium, Joris Daudet chute en finale du BMX aux JO de Tokyo

La principale difficulté des organisateurs résidait dans la place allouée à l'espace piste et tribunes. « Le parc paraît déjà étendu, mais en réalité, la plupart des pistes sont installées sur un espace plus grand », explique Benoit Duployer. Cette originalité, poussée par certaines contraintes, est une bonne nouvelle selon le responsable du Comité local d'organisation : « Saison après saison, on voit souvent les mêmes circuits. Et on sait à l'avance que certains riders peuvent avoir des avantages en fonction de leurs qualités. Là, c'est la découverte ! »

6 000 supporters attendus

En plus de la piste, les dimensions et positionnement des tribunes devaient aussi être réfléchies. Et là aussi, il a fallu s'adapter. « L'idée de départ était d'avoir 8 000 à 10 000 personnes autour de la piste, détaille Benoit Duployer. Au final, on a réduit à 6 000 places environ. C'est une question de possibilités mais aussi et surtout de sécurité pour les pilotes ». Dès ce samedi, les supporters de toutes nationalités étaient présents en nombre, laissant peu de sièges vides. Et l'ambiance devrait monter d'un cran dimanche lors des phases finales de la compétition.

Les Français pourront profiter de la ferveur populaire et des encouragements poussés des supporters locaux, mais partiront aussi avec un autre avantage de taille. Si la piste, finalisée début juillet, est ouverte aux entraînements depuis deux semaines pour tous les riders qui le souhaitent, seuls les Tricolores ont eu la chance de s'y affronter en compétition. La piste a en effet accueilli les 15 et 16 juillet derniers les Championnats de France de BMX. « Avoir fait une compétition de très haut niveau sur la piste en amont, c'est bien sûr un avantage. Surtout que les athlètes français sont très forts, c'est un vrai test », reconnaît Benoit Duployer.

Comme toujours, la différence se fera en piste. Et peut-être, dès le début de la course : « Les deux virages à gauche peuvent rendre compliqué le fait de doubler. Celui qui sortira en tête à la fin de la première section prendra sûrement une option pour la victoire », note l'organisateur. Avec des runs de moins de 30 secondes, il ne faudra pas arriver en retard pour apprécier pleinement l'événement.

Une piste format olympique en projet à Saint-Herblain

La piste dessinée au coeur d'Exponantes pour les Championnats du monde de BMX n'est pas destinée à rester en place dans le temps. Elle sera déconstruite à la fin de l'événement, le Parc des expositions accueillant de nombreux autres événements. Mais un autre projet de piste au format olympique est en cours de création dans la périphérie de Nantes, à Saint-Herblain, et devrait voir le jour dans les prochaines années.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles